Montréal-Nord
05:00 15 juin 2021 | mise à jour le: 15 juin 2021 à 16:20 Temps de lecture: 3 minutes

Un jeune de l’arrondissement Montréal-Nord honoré pour sa persévérance

Un jeune de l’arrondissement Montréal-Nord honoré pour sa persévérance
Photo: Jason Paré/Métro MédiaChance Kwibé devant Centre des jeunes l'Escale de Montréal-Nord.

Un prix Leviers a été remis le 14 juin à un adolescent fréquentant le Centre des jeunes l’Escale de Montréal-Nord. Ce gala tenu par le Regroupement des organismes communautaires autonomes jeunesses du Québec (ROCAJQ) célèbre «la participation exceptionnelle de jeunes aux parcours de vie différenciés à l’essor du Québec».

Originaire de Kinshasa au Congo et âgé de 17 ans, Chance Kwibé est arrivé au Québec avec sa famille il y a quatre ans. Toujours partant pour participer aux divers projets de l’Escale, il était en train de suivre une formation en animation jeunesse lorsque Métro l’a rencontré.

C’est l’insécurité dans son pays qui a poussé ses parents, son frère, ses trois sœurs et lui à déménager au Québec où l’un de ses oncles habitait depuis plusieurs années.

Chance a décidé de s’impliquer à l’Escale parce que, «je n’avais pas d’amis. Mon intégration était difficile. L’Escale m’a beaucoup aidé à m’intégrer.»

Il trouve ça plus facile de se faire des amis au centre jeunesse qu’à son école.

«On n’a pas d’intérêts en commun [à l’école]. Alors qu’ici, je trouve des gens qui aiment le soccer, par exemple».

En plus, l’Escale lui a permis de faire des rencontres avec des jeunes des autres organismes dans l’arrondissement.

«Par exemple, l’été passé, on a fait de la sensibilisation à la COVID-19. J’ai travaillé avec d’autres jeunes et on garde contact depuis.»

Faire partie de l’équipe de sensibilisation à la COVID-19 a été marquant pour lui, car ça lui a permis d’aider les gens en distribuant de l’information et des masques sanitaires dans les lieux publics, les parcs et à l’entrée des centres d’achats.

«Aider les gens, c’est quelque chose que j’aime beaucoup faire.»

Il aime bien aussi participer aux activités de la brigade neige et il a l’intention de continuer l’hiver prochain afin d’aider les personnes âgées, car «ce sont des gens qui sont vulnérables.» 

Au détour de l’entrevue, Chance raconte que ce n’est pas la première fois qu’il rencontre un journaliste. Ce fut le cas entre autres lorsqu’il faisait de la sensibilisation pour la COVID-19. Est-ce qu’il aime ça répondre aux questions des journalistes?

«Ah non, pas du tout, dit-il en rigolant. Mon français est tellement limité!»

Concernant le prix Levier qu’il a remporté, il explique que ça lui a fait du bien, surtout que ce prix récompense la persévérance.

«Je n’ai jamais gagné un prix, à part une médaille de soccer quand j’étais petit.»

Chance Kwibé

Il aurait aimé le recevoir à l’Assemblée nationale, mais le gala était virtuel cette année à cause de la pandémie.

Selon le ROCAJQ, Chance apporte de bonnes idées et il a une personnalité attachante. Ses implications font rayonner l’organisme et pour cela, ce prix Leviers est amplement mérité.

Articles similaires