Montréal-Nord

Montréal-Nord nomme sa jeune « mairesse d’un jour »

Montréal-Nord nomme sa jeune « mairesse d’un jour »
Photo: Olivier Faucher / Guide de Montréal-Nord

Pour une deuxième année consécutive, c’est une élève de l’école Jules-Vernes qui a été nommée mairesse d’un jour par l’arrondissement de Montréal-Nord. Le concours lancé par Chantal Rossi en 2010 fêtait son 10e anniversaire.

La jeune Delicia François Lopez, élève en 5e année, a séduit les élus de Montréal-Nord par son projet qui vise à installer des clignotants lumineux autour des panneaux d’arrêt près des écoles afin d’accentuer la sécurité dans ces secteurs. « On pourra voir les arrêts quand il fait plus sombre et il y aura moins d’accidents », soulève la mairesse d’un jour.

«Je suis très fière, sérieusement. C’est une petite fille qui travaille très fort et son projet est facilement réalisable», exprime Nadia Lopez, mère de Delicia. Mme Lopez était visiblement très émue lorsque sa fille fût annoncée gagnante du concours.

«Mes élèves et elle ont travaillé très fort, remarque l’enseignant de Delicia, Marcelo Mitchelson. Je savais qu’elle allait gagner, car son projet est bien conçu et il était bien présenté», poursuit-il.

Delicia a entre autres participé à mairesse d’un jour pour continuer à faire rayonner son école. «C’est une école qui doit se faire remarquer pour ses bons coups», croit Delicia. C’est d’ailleurs le maire d’un jour de l’année précédente, Queneau Dalmacy, qui a encouragé son amie Delicia à participer au concours.

La jeune élève souhaite plus tard devenir journaliste. «Je suis très bonne en écriture et j’aimerais écrire dans un journal ou être journaliste à la télévision», explique-t-elle.

«Nous avons choisi ce projet notamment parce que ça fait partie des préoccupations de la sécurité autour des écoles que nous avons déjà», explique la mairesse de Montréal-Nord, Christine Black.

Ines Kaidi, Tatiana Gélineau, Ines Fares, Taha M’Jahed, Balek Bouaricha, Cherifa Makouf et Amira Nia ont été nommés conseillers. Des mentions spéciales ont été données à Naima Sylvie Lubin et Floranne Rochette.Chaque élève est d’abord élu par ses camarades afin de représenter son école. Les 10 élus participent ensuite à cette journée spéciale durant laquelle ils forment le «conseil d’un jour». Les mêmes jeunes accompagneront par la suite les élus de Montréal-Nord lors d’un véritable conseil d’arrondissement.

 

Un héritage remarqué
Plusieurs projets gagnants des années précédentes ont marqué l’arrondissement. Par exemple, le slogan du centenaire de Montréal-Nord « On vient de partout, on se sent chez nous » était l’idée de la mairesse d’un jour de 2013. « Si on avait engagé une firme, elle n’aurait pas pu trouver un plus beau slogan », souligne Chantal Rossi, conseillère de la Ville dans Montréal-Nord et fondatrice du concours. Les collègues de Mme Rossi l’ont d’ailleurs honoré pour souligner le 10e anniversaire du projet qu’elle a créé.

«Ce concours laisse de meilleurs citoyens et des jeunes qui connaissent mieux l’engagement communautaire, pense Chantal Rossi. Ça leur permet de voir qu’il y a une possibilité de proximité avec leurs élus et qu’on est là pour eux», ajoute-t-elle.

Montréal-Nord est le seul arrondissement montréalais à organiser cette simulation dans une forme aussi élaborée.