Montréal-Nord

Deux fois plus d’argent de Québec pour le Comité logement de Montréal-Nord

Deux fois plus d’argent de Québec pour le Comité logement de Montréal-Nord
Photo: Gracieuseté - Comité logement de Montréal-NordLe Comité logement de Montréal-Nord

Le Comité logement de Montréal-Nord verra sa subvention doublée par Québec, a-t-on appris dans une récente annonce faite par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

Grâce à ce financement supplémentaire de 36 157$, l’organisme nord-montréalais verra sa contribution provinciale annuelle passer à près de 70 000$; le double de ce qu’il avait auparavant.

« C’est vraiment une belle nouvelle parce que ça fait très longtemps qu’on se mobilise pour avoir ce financement-là », se réjouit Jacynthe Morin, l’une des deux employées du Comité logement de Montréal-Nord.

Les principaux subventionnaires du Comité logement sont Centraide du Grand-Montréal et le gouvernement du Québec.

« Pas assez »

Cette bonification du financement fait rêver l’organisme d’une expansion dans le secteur Nord-Est, bien que son budget bonifié ne lui permettrait pas de réaliser ce projet. « La pauvreté, les nouveaux arrivants et le nombre important de logements dans le Nord-Est font qu’il y a un grand besoin [de soutien d’un comité logement] dans ce secteur, et notre local actuel en est quand même loin », déplore Jacynthe Morin.

En fait, le comité se range derrière une revendication du Regroupement des organismes en défense collective des droits (RODC), qui vise à faire passer à 117 858$ la contribution gouvernementale annuelle pour tous les organismes locaux qu’il représente.

« C’est sûr que ce n’est pas assez, nuance Jacynthe Morin en réagissant à l’annonce.  Au Comité logement de Montréal-Nord, on se dit qu’avec quatre employés, on serait à même de vraiment faire bien notre travail. À quatre on pourrait être actifs sur les fronts nationaux, locaux et sur le terrain », illustre-t-elle.

Annoncée le 19 juillet, la bonification du soutien financier de 2,9 M$ de Québec sera distribuée à 97 organismes montréalais ayant comme mission principale la défense collective des droits et la lutte aux problèmes sociaux.

« Cette aide supplémentaire illustre toute la reconnaissance que notre gouvernement accorde au travail que ces organismes accomplissent », a déclaré le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Goulet, dans un communiqué.

De son côté, le Regroupement des organismes en défense collective des droits (RODC) a réagi par communiqué. « Si aujourd’hui nous pouvons nous féliciter d’un rehaussement historique représentant 25% de nos revendications financières, c’est grâce à la forte mobilisation et à la grande solidarité au sein de notre mouvement », a souligné la vice-présidente du RODCD, Marie-Andrée Gauthier.