Montréal-Nord

Partiellement laissé à l’abandon, le parc Pilon a besoin d’amour

Partiellement laissé à l’abandon, le parc Pilon a besoin d’amour
Photo: Olivier Faucher - Métro MédiaMarie-Claude Fleury aimerait que son parc de quartier soit plus attrayant pour ses enfants

Au rythme de quelques projets par été, l’arrondissement de Montréal-Nord modernise ses parcs. Ceux-ci ont peu été rénovés depuis leur aménagement, il y a une quarantaine d’années pour la plupart. Le parc Pilon ne fait pas exception, et certains de ses usagers commencent à s’impatienter d’y voir des aires carrément abandonnées.

Sur le site web de la Ville de Montréal, on peut lire que le parc Pilon est notamment censé offrir du tennis, un abri soleil et une patinoire l’hiver.

Or, selon ce qu’a constaté le Guide, l’aire du terrain de tennis est méconnaissable. Celui-ci aurait été abandonné il y a des années, avant l’entrée en poste de la mairesse, Christine Black. « C’est plate parce qu’il y avait beaucoup de monde qui jouait au tennis ici », raconte Marie-Claude Fleury, une citoyenne qui habite à quelques pas du parc. Exaspérée, elle a déploré la situation au dernier conseil d’arrondissement.

Le petit abri soleil en est un si on se tient debout, car il n’y a plus de table ni banc.

Selon les dires de Mme Fleury, mère de deux enfants, toute patinoire extérieure dans le parc Pilon n’est qu’un souvenir. « L’hiver, il n’y a rien! C’est une perte d’espace », souligne-t-elle.

De plus en plus désert

Mme Fleury a grandi dans le quartier. Elle a vu le parc qu’elle fréquentait pendant son enfance se transformer sous ses yeux. Des infrastructures qui y étaient lorsqu’elle était jeune ont disparu et ont rarement été remplacées. « Il y avait des terrains de soccer, de baseball, de basketball et de tennis, un module de bois et des balançoires », raconte-t-elle.

Le terrain de tennis du parc Pilon est aujourd’hui abandonné.

Aujourd’hui, le parc compte un parc pour chiens aménagé sur l’ancien terrain de baseball et un terrain de hockey sur asphalte sur l’ancien terrain de basketball. Les modules de jeu ont partiellement été modernisés récemment et un terrain de pétanque a été ajouté.

C’est toutefois largement insuffisant pour rendre le parc attrayant, comme est d’avis Imane Belkacem, mère de deux enfants habitant à quelques pas du parc Pilon. « Il n’y a pas beaucoup de jeux, observe-t-elle. Mon enfant de deux ans ne peut pas glisser ici parce qu’il n’y a pas de module pour son âge. Il manque beaucoup de choses dans la partie pour les enfants. »

Un rattrapage

Ce sont 80 000$ qui ont été investis cette année dans le parc Pilon pour l’aire d’exercice canin et l’aménagement un nouveau module de jeu. Montréal-Nord prévoit rénover ce parc, mais affirme que ce projet devra se réaliser en plusieurs phases, donc sur plusieurs années.

Cet été, l’arrondissement s’est davantage concentré sur certains parcs comme Sabrevois, Henri-Bourassa et Aimé-Léonard. « On est arrivé dans une situation où on devait absolument faire certains investissements parce que des parcs n’avaient pas été rénovés depuis leur création, il y a 40 ou 50 ans, mentionne la mairesse de Montréal-Nord, Christine Black. Il y avait beaucoup de travail à faire. » Montréal-Nord peut ne peut toutefois pas se permettre de rénover tous ses parcs en un été.

Depuis le début de son mandat, en 2017, l’administration de Christine Black a investi près de 30 M$ dans ses parcs.

En 2017, l’arrondissement signifiait son intention de construire un centre sportif sur le terrain du parc Pilon. Il reste aujourd’hui beaucoup de pain sur la planche pour que ce projet puisse se concrétiser. En effet, Montréal-Nord aurait besoin de financement externe pour le réaliser, selon les dires de sa mairesse.

L’argent investi dans les parcs par l’arrondissement depuis 2017

  • 2017: 2 388 738 $
  • 2018: 2 553 900 $
  • 2019: 24 157 000 $