Montréal-Nord
17:42 23 mars 2020 | mise à jour le: 23 mars 2020 à 17:42 temps de lecture: 3 minutes

Aider le maximum d’entreprises de Montréal-Nord à passer à travers la crise

Aider le maximum d’entreprises de Montréal-Nord à passer à travers la crise
Photo: CDEC de Montréal-Nord/GracieusetéJean-François Gosselin, directeur général de la CDEC de Montréal-Nord

Commerces fermés, employés à la maison, consommation en baisse : les mesures draconiennes prises par la santé publique afin de limiter la propagation du coronavirus ont des conséquences inquiétantes pour l’économie. À Montréal-Nord, différents partenaires s’unissent pour aider les entreprises à passer à travers la crise.

La CDEC de Montréal-Nord, PME Est-de-l’Île, la Chambre de commerce et d’industrie de Montréal-Nord ainsi que l’arrondissement travailleront de concert pour guider les entreprises dans leurs démarches pour obtenir de l’aide gouvernementale ou de la Ville de Montréal.

D’importants programmes d’aide aux entreprises ont été annoncés cette semaine par les trois paliers de gouvernement. Jeudi, Ottawa a dévoilé une aide historique de 27 G$ Plus tard dans la journée, Québec a suivi en annonçant 2,5 G$ et Montréal a donné un répit en reportant le versement d’impôts fonciers de l’année et versera 5 millions en aide à des entreprises sur son territoire.

«Si elles ont droit à l’aide de l’État, il ne faut pas qu’elles passent à côté», fait valoir le directeur de la CDEC, Jean-François Gosselin, qui mentionne que Montréal-Nord est actuellement «un des seuls arrondissements» où il y a une «concertation entre les acteurs pour venir soutenir les entreprises de façon structurée.»

Ainsi, ces acteurs se chargeront de résumer l’information sur l’aide dont les entreprises peuvent bénéficier et l’envoyer directement au maximum d’entrepreneurs de Montréal-Nord.

«L’objectif, c’est qu’il y ait encore une structure commerciale et de production fleurissante à Montréal-Nord au terme de la crise», soutient M. Gosselin.

Alors le premier ministre François Legault a encouragé cette semaine les Québécois d’acheter local, M. Gosselin encourage les Nord-Montréalais de consommer dans leur quartier pendant la crise. Une initiative qui verra prochainement le jour visera à faire la promotion des commerces du quartier toujours ouverts pendant la crise, comme les épiceries et les pharmacies.

Il est toujours difficile de prévoir quel impact aura la crise sur l’économie locale à Montréal-Nord puisque la situation de la crise sanitaire continue d’évoluer à un rythme effarant.

« C’est difficile d’entrevoir comment les entreprises vont réussir à s’ajuster en si peu de temps dans ce contexte très difficile », remarque la directrice générale de PME Est-de-l’île, Annie Bourgoin. On voit de belles choses, mais la situation change tous les jours..»

Si la situation est déjà difficile pour les commerces qui ont dû fermer, l’impact de la crise sur le secteur industriel, qui domine l’est de Montréal, n’est pas tout à fait clair à ce stade-ci.

Articles similaires