Montréal-Nord
18:11 25 juin 2020 | mise à jour le: 26 juin 2020 à 14:29 temps de lecture: 3 minutes

Des rabais de 10$ pour soutenir les commerces locaux de Montréal-Nord

Des rabais de 10$ pour soutenir les commerces locaux de Montréal-Nord
Photo: CDEC de Montréal-Nord/GracieusetéJean-François Gosselin, directeur général de la CDEC de Montréal-Nord

Pour soutenir la relance de l’économie locale de Montréal-Nord, les citoyens sont appelés à acheter des bons d’achat de 20$ qui vaudront 30$ dans les commerces participants, dans le cadre d’une campagne visant à injecter 75 000$ dans ceux-ci.

«C’est une façon pour les commerçants de se fidéliser leur clientèle, de s’assurer que les gens vont revenir consommer chez eux à la suite du printemps qu’on a eu, explique Jean François Gosselin, directeur de la CDEC de Montréal-Nord, qui a initié la campagne en partenariat avec le Centre d’action bénévole de Montréal-Nord.

Dans le cadre de cette campagne sur le site web de la Ruche, les consommateurs peuvent acheter un bon de 20$ et doivent sélectionner l’un des 35 commerces dans lequel ils comptent l’utiliser. La CDEC de Montréal-Nord ajoute à chaque bon une contribution de 10$.

«Pour le citoyen, c’est super intéressant, pense M. Gosselin. On a une belle panoplie de services et il peut en avoir plus pour son argent.»

Les personnes qui souhaitent contribuer, mais qui ne comptent pas fréquenter un commerce de Montréal-Nord, peuvent faire un don de 20$. Celui-ci sera transformé en bon de 30$ qui sera offert à un citoyen nord-montréalais dans le besoin.

Pour chaque achat ou contribution dans la campagne, Desjardins s’engage à offrir 20$ à un organisme du quartier.

Réactions

La première vague de COVID-19 a été éprouvante pour les commerçants de Montréal-Nord participants, qui voient d’un bon œil cette initiative.

«N’importe quelle façon qu’on peut avoir de la clientèle et se faire connaître sur la rue, c’est positif, commente le propriétaire du Marché Bilal, Youssef, Machkour. Situé sur la rue Charleroi, le commerce éprouve des défis d’achalandage. «Déjà, notre artère, c’est tranquille. On n’est malheureusement pas Fleury ou Masson. Avec la COVID, c’était encore plus mort.»

Pour le propriétaire de la Boîte à Rideau, sur la rue Monselet, cette campagne ne peut pas faire de mal.

«Ça fait deux ans que je suis sur la rue Monselet et les gens ne me connaissent pas beaucoup, exprime Jean Mary Marcelin. Ça va faire en sorte d’être un peu plus connu et qu’on soit découvert par la clientèle.»

Selon la CDEC de Montréal-Nord, environ 300 commerces locaux ont été contactés pour participer à cette initiative. C’est donc dire qu’environ un commerçant sur dix y participe.

«On a fait tout ce qu’on pouvait pour tenter de rejoindre l’ensemble des commerçants, explique Jean-François Gosselin. Il y a pour qui c’est plus simple de vendre des chèques cadeaux que d’autres.»

Articles similaires