Soutenez

Madwa-Nika Cadet: une passionnée de politique

Madwa-Nika Cadet
Madwa-Nika Cadet Photo: Anouk Lebel / Métro

Pour la première fois de l’histoire, le Parti libéral du Québec tiendra une investiture dans la circonscription de Bourassa-Sauvé, pour déterminer qui se présentera sous sa bannière aux élections du 3 octobre. Pendant trois jours, Métro vous présente le portrait des aspirantes candidates. Aujourd’hui, Madwa-Nika Cadet.

Active depuis 2008 au sein du Parti libéral du Québec (PLQ), Madwa-Nika Cadet a porté la voix des jeunes du nord de Montréal avant de gravir les échelons au sein du Parti. Elle a tenté sa chance comme candidate en 2012 dans Rosemont. Cette fois, elle a dans sa mire la circonscription de Bourassa-Sauvé.

Passionnée de politique, Madwa-Nika Cadet a toujours été intéressée par la perspective de passer du côté des élus. Nouvellement maman, elle affirme toutefois ne pas avoir affiché son intérêt avant le départ de l’actuelle députée de Bourassa-Sauvé, Paule Robitaille. «C’est vraiment parce que c’est Montréal-Nord, un comté que je connais bien», dit-elle.

Venus d’Haïti, ses grands-parents se sont installés à Montréal-Nord dans les années 1980. Si elle-même a grandi à Rivière-des-Prairies et a fréquenté le collège Jean-Eudes, son père, ses oncles et tantes ont tous fréquenté l’école Henri-Bourassa.

C’est d’ailleurs grâce à un de ses oncles que Mme Cadet a fait son entrée en politique. En 2008, la députée de l’époque, Line Beauchamp, cherchait des jeunes allumés pour représenter Bourassa-Sauvé à un congrès jeunesse. «Mes cousines ont fait un seul congrès, mais moi, je ne suis jamais partie», résume-t-elle.

J’ai toujours eu un intérêt à devenir députée. J’aime aller à la rencontre des gens, j’aime les dossiers, j’aime regarder l’Assemblée nationale et l’aspect législatif. Je travaille en politique parce que c’est quelque chose qui me passionne.

Madwa-Nika Cadet, aspirante candidate du PLQ dans Bourassa-Sauvé

De la Commission-Jeunesse à une candidature

Madwa-Nika Cadet compte maintenant 14 ans d’implication au sein du PLQ. Jusqu’à tout récemment, elle était secrétaire du conseil exécutif du parti, en plus de son emploi de conseillère en politiques au gouvernement fédéral.

Son curriculum vitae est impressionnant. Diplômée en droit, elle détient une maîtrise en politiques publiques de l’Université Georgetown, située à Washington, et a été analyste politique à la Banque mondiale.

Si elle est partie à l’étranger, c’était pour mieux revenir avec des solutions qui peuvent s’appliquer à des problèmes d’ici. Elle voulait être prête pour le «bon moment».

Elle aspire à devenir la première députée d’origine haïtienne de Bourassa-Sauvé. «On est rendus là. […] La communauté haïtienne, elle est ancrée ici. Il y a des gens qui n’habitent plus ici, mais qui continuent à faire vivre Montréal-Nord avec des commerces de proximité, des casse-croûte, des salons de coiffure, des marchés d’aliments. Les gens viennent de partout pour recevoir des services ici, je trouve ça fascinant.»

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Montréal-Nord.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.