Montréal-Nord
14:53 22 juin 2016 | mise à jour le: 27 juin 2016 à 09:29

Parc Henri-Bourassa: un chalet de parc et un espace de commémoration

Parc Henri-Bourassa: un chalet de parc et un espace de commémoration
Photo: Collaboration spéciale

La réflexion se poursuit autour du réaménagement du parc Henri-Bourassa. Si l’état des équipements, le manque d’installations et le faible niveau d’éclairage ont fait l’objet de dissusions lors de la dernière consultation publique, c’est surtout la création d’un éventuel espace de commémoration des événements troubles de 2008 qui a retenu l’attention.

La deuxième rencontre citoyenne, qui s’est déroulée le 7 juin dernier, a recueilli les besoins et les attentes de la soixantaine de personnes participantes.

La vétusté des équipements a été évoquée. Aux nombreux installations de sport, de jeux et de détente, les citoyens consultés voudraient ajouter un véritable chalet de parc. Une demande à laquelle l’arrondissement est prêt à répondre favorablement. Le doublement de la surface du terrain de soccer, qui est également utilisé pour le football, a été suggéré.

D’autres citoyens ont évoqué un sentiment d’insécurité, essentiellement généré par le manque d’éclairage dans le parc.

Cet été, plusieurs scénarios vont être préparés, et une ultime réunion sera organisée le 7 septembre pour recueillir les commentaires et suggestions des utilisateurs, avant le choix définitif des élus en octobre.

Commémorer les évènements de 2008
Un des trois ateliers de la rencontre de consultation du 7 juin s’est également penché sur l’espace de commémoration envisagé dans le cadre du réaménagement du parc. La réflexion du groupe a tourné autour de l’émeute sans précédent qui a suivi le décès de Fredy Villanueva lors d’une opération policière, en août 2008, et qui a révélé avec acuité les problèmes de profilage racial, de pauvreté et d’exclusion sociale, générés par une très forte densité urbaine, selon le service des communications de l’arrondissement de Montréal-Nord.

Si quelques citoyens se sont prononcés «contre» la commémoration d’évènements qu’ils jugent négatifs pour l’image du quartier, d’autres ont souhaité qu’un espace soit dédié aux émeutes de 2008, et pas seulement au seul décès de l’adolescent, même si les deux sont intimement liés.

L’espace pourrait prendre la forme d’une œuvre artistique dont la réalisation serait confiée à des artistes locaux qui auraient comme mandat d’assurer une participation citoyenne à la conception et, en partie, à la réalisation. Le groupe de travail n’exclut pas de demander que soit apposée une plaque à proximité, afin de rappeler les évènements de 2008 et le décès de Fredy Villanueva.

Du côté de la mairie d’arrondissement, on assure que les élus poursuivent leur réflexion et qu’ils rendront leur décision à l’issue des travaux de la 3e et dernière réunion du 7 septembre.