Ouest-de-l'Île
15:38 29 mars 2017 | mise à jour le: 30 mars 2017 à 17:38 temps de lecture: 4 minutes

Développement majeur en vue près du Fairview ?

Développement majeur en vue près du Fairview ?
Photo: François Lemieux/TC Media

Un important projet immobilier pourrait bientôt voir le jour tout près du centre commercial Fairview, à Pointe-Claire, dans le quadrilatère délimité par les boulevards Brunswick et Saint-Jean, la voie de desserte de l’autoroute 40 et la limite Ouest de la Ville, où on retrouve en ce moment une vaste zone boisée près de laquelle le Réseau électrique métropolitain (REM) doit être construit.

Selon des informations inscrites au registre des lobbyistes, la firme Fairview Cadillac, qui possède notamment le centre commercial Fairview, aimerait ériger un nombre indéterminé de commerces de détail, des bureaux, des immeubles résidentiels de type habitations multifamiliales et des maisons de ville dans le secteur concerné.

Pour mener à bien le projet, la firme a engagé, en juin dernier, la lobbyiste, Tina Khan, afin de négocier des changements au plan d’urbanisme et de zonage nécessaires.

Cette dernière, qui est embauchée pour une période de 18 mois et une somme allant de 50 000 $ à 100 000 $, n’en est pas à son premier dossier du genre.

Il suffit d’effectuer une recherche avec son nom au Registre pour apprendre qu’elle est également impliquée dans des démarches pour discuter de la faisabilité d’un projet résidentiel-commercial près du boulevard de la Concorde Est à Laval.

Elle a aussi été mandaté auprès de l’arrondissement Le Plateau-Mont-Royal pour obtenir les approbations nécessaires à la réalisation d’un projet mixte (commerce de détail au rez-de-chaussée et résidentiel à l’étage, incluant environ 50 à 60 unités de logements de type appartements) au coin de la rue Milton et de l’avenue du Parc.

Secteur convoité
Actuellement, «les usages autorisés dans les trois zones du secteur sont des usages commerciaux, bureaux et résidentielles, mais dans une approche monofonctionnelle (pas de mixité d’usage). Notre demande visera […] à créer des zones mixtes et aussi à permettre des densités plus élevées (maisons de ville et multiplexes)», peut-on lire dans le mandat accordé à Mme Khan, pour le secteur Fairview, dans le registre des lobbyistes.

Le dossier donné à cette dernière implique aussi de négocier avec les autres acteurs impliqués dans les aménagements des secteurs voisins pour s’assurer qu’il n’y a pas de conflit entre les projets envisagés.

«En raison du potentiel prolongement de Jacques-Bizard à la limite Ouest, des échanges avec l’agglomération et Hydro Québec devront être menés pour établir la localisation et la configuration optimale des infrastructures et accès. Le mandat implique de collaborer avec la Ville au dépôt de la demande du certificat d’autorisation en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement en ce qui a trait aux milieux humides», peut-on également lire.`

La coordination avec le Caisse de Dépôt et placement du Québec Infra afin de saisir l’impact d’une gare potentielle du Réseau électrique métropolitain (REM), un projet d’une valeur dépassant les 6 milliards $, est aussi requise alors que cette dernière prévoit l’installation d’une gare aux environs du magasin Réno-Dépôt situé à l’est du site convoité.

Cadillac Fairview, via le Cabinet de relations publiques National, a indiqué n’être pas prête à divulguer plus de détails sur ce projet.

La Ville de Pointe-Claire n’a pas, non plus, répondu à nos questions par rapport aux négociations en cours avec Cadillac Fairview.`

Ce plan de développement n’est pas le seul projet d’importance présentement envisagé pour l’Ouest-de-l’Île alors que le méga-projet immobilier Cap Nature, qui prévoit 5500 logements pour Pierrefonds-Ouest, est en ce moment à l’étude devant l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM).

Articles similaires