Local
06:00 15 mai 2020 | mise à jour le: 14 mai 2020 à 17:53

Plans de Maky Lavender bousculés

Plans de Maky Lavender bousculés
Photo: GracieusetéMaky Lavender, de son vrai nom Makendal St-Félix, prévoit sortir un nouvel album avant l’été.

Le rappeur originaire de l’Ouest-de-l’Île, Maky Lavender, semblait être sur une lancée juste avant la pandémie, qui a mis l’industrie du spectacle en pause. L’artiste de 24 ans doit maintenant tout revoir après la sortie de son nouvel album et une collaboration avec Ariane Moffatt.

«J’avais tellement de plans. J’étais supposé aller en France pour des entrevues, un spectacle en tête d’affiche à Bruxelles et des spectacles radio. J’étais supposé faire le Festival Métro Métro», indique l’artiste de 24 ans qui devait aussi faire la première partie de Les Louanges au MTelus.

Sorti à la fin février, son dernier album «…At least my Mom loves me» inclut neuf chansons. Il relate son parcours lorsqu’il s’est lancé en musique à temps plein, il y a quelques années.

Maky Lavender parle de son rêve de faire de la musique dans Harvest Moon, la première chanson, puis règle ses comptes à l’aide d’un langage explicite avec un ancien patron dans Hours.

«Ça parle de mon dernier emploi avant de rentrer en musique, mais aussi de tous ceux que j’ai eu. Dans le temps que je finissais l’album, je commençais à vraiment me tanner. Alors j’ai arrêté de rentrer. Il ne m’appelait pas vraiment, c’était du niaisage», explique Lavender.

L’album traite aussi de faire la fête, des lendemains de veille et de l’introspection qu’on fait sur sa vie en rentrant chez soi à la fin de la journée.

Références

Déménagé dans l’Ouest-de-l’Île à l’âge de neuf ans, Lavender y a habité pendant plus de 10 ans. Les références à la région sont présentes autant dans ses chansons que ses vidéoclips.

«Quand j’ai débuté en musique, je commençais à apprécier l’Ouest-de-l’Île, à voir ce qu’il y avait de beau. Ça m’a juste montré à ouvrir mon esprit à différentes cultures et différentes places», explique-t-il.

Maky Lavender a récemment contribué à la chanson Get well soon du collectif de rap SOMMM. Piloté par Ariane Moffat et Étienne Dupuis-Cloutier, l’ensemble a lancé un album éponyme comprenant uniquement des chansons originales issues de collaborations.

Malgré le confinement, Lavender se garde occupé. Il prévoit sortir un autre album avant l’été. «… At least my Mom loves me» est son quatrième opus.

Articles similaires