Local
09:13 28 mai 2020 | mise à jour le: 28 mai 2020 à 09:13 temps de lecture: 3 minutes

En attente d’une réouverture

En attente d’une réouverture
Photo: ArchivesLe salon Revolution Hair Studio à Beaconsfield s’est joint en 2016 à un mouvement vert qui lui permet de recycler 95% de ses déchets.

Les salons de coiffure situés à l’extérieur de l’Île de Montréal pourront rouvrir leurs portes le 1er juin. Aucune date n’a été émise pour la région montréalaise, mais les salons de l’Ouest-de-l’Île se préparent tout de même en vue d’accueillir à nouveau leurs clients de façon sécuritaire.

Situé à Beaconsfield, le salon Revolution Hair Studio a fait appel aux services d’un entrepreneur afin de mettre en place une série de mesures pour respecter les nouvelles normes sanitaires.

«On aura un évier à l’avant pour permettre le lavage des mains à l’entrée. Les postes de coupe seront séparés par des écrans protecteurs, les employés porteront des masques et on va demander aux clients de faire de même. On respectera la distanciation», explique la propriétaire, Tamara Rifai.

Au Hangar Coiffure du boulevard de Pierrefonds, à Sainte-Geneviève, on installera également des panneaux de plexiglas entre les chaises. Les employés porteront des visières et les clients, des masques.

«Pour l’entrée, j’ai fait faire un présentoir avec un symbole d’arrêt et un dispositif pour se laver les mains. On a du désinfectant pour les outils et plein de capes de coiffure qu’on devra changer entre chaque client», souligne la propriétaire, Chantal Lavigueur.

Achalandage

Si elle prévoit offrir les mêmes services qu’avant l’éclosion de la pandémie de COVID-19, Mme Rifai ignore si elle devra limiter le nombre de personnes en même temps.

«J’essaie de réorganiser le salon pour que je n’aie pas besoin de prendre moins de clients. Je ne pense pas qu’on sera capable d’utiliser les séchoirs parce que ça pourrait potentiellement envoyer [des particules] dans l’air. Mon contracteur m’a parlé de faire installer un système d’aspiration de l’air au-dessus des chaises», précise-t-elle.

De son côté, Mme Lavigueur croit que l’affluence devra être réduite et qu’il sera par ailleurs interdit aux coiffeuses de parler avec leurs clients aux lavabos.

«C’est certain qu’avec les panneaux, ça va probablement permettre aux filles de travailler côte à côte. Mais une de mes coiffeuses avait, par exemple, l’habitude de traiter deux ou trois clients en même temps comme une coupe et deux ou trois teintures. Elle fera maintenant une seule cliente à la fois», précise Mme Lavigueur.

Nouvel horaire

Normalement fermé les dimanches et lundis, Revolution Hair Studio pourrait ouvrir ses portes sept jours sur sept en plus d’offrir des heures d’ouverture additionnelles chaque jour. Le salon devrait fonctionner uniquement par rendez-vous.

Fermé depuis le 14 mars, le salon de Beaconsfield a continué à vendre certains produits en ligne, notamment du colorant à cheveux. Tout comme Mme Lavigueur, Mme Rifai considère la possibilité d’augmenter ses prix.

«J’y réfléchis. Si, par exemple, on ne peut prendre que la moitié moins de clients, notre chiffre d’affaires sera réduit. Il faut aussi considérer les nombreux aménagements pour rendre l’endroit sécuritaire», soutient-elle.

Afin de respecter la distanciation, il ne sera plus possible d’attendre à l’intérieur du Hangar Coiffure.

Articles similaires