Soutenez

Taxes payées en trop: les réclamations passent de 6 à 10 M$

Beaconsfield taxes
Photo: Josie Desmarais, Métro

Les réclamations pour taxes payées en trop de la Ville de Beaconsfield envers l’Agglomération de Montréal passent de 6 à 10 M$.

Le litige commence en 2019, alors qu’un nouvel algorithme de calcul des taxes que chaque municipalité de l’île de Montréal doit verser à l’Agglomération de Montréal pour des services régionaux est adopté.

Pour le maire de Beaconsfield, Georges Bourelle, il s’agit d’un «algorithme de calcul faussé» et incomplet qui pénalise les contribuables de sa ville puisqu’il surestime la quote-part que Beaconsfield devrait payer. «On paie ces taxes en trop à Montréal sans aucun service supplémentaire », décrit le maire Georges Bourelle. De ces services, on compte notamment le service de police, de transport et d’incendie.

Dès l’adoption de la nouvelle méthode de calcul, des démarches pour rétablir la surfacturation ont été entreprises par le maire. Jusqu’au dépôt du rôle triennal, soit de l’évaluation de la valeur moyenne des propriétés du territoire de 2023 à 2025, la surtaxe était estimée à 6 M$. Avec ce nouveau rôle qui considère que la valeur moyenne des propriétés de Beaconsfield a augmenté de 39,3%, la surtaxe est révisée et représente désormais 4 M$ par année. Ainsi, elle représenterait au total 10 M$ en 2023.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de l’Ouest-de-l’île.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.