Mercier & Anjou
15:01 25 août 2020 | mise à jour le: 26 août 2020 à 21:38 temps de lecture: 3 minutes

Rentrée scolaire: le CSSPÎ met en place son école virtuelle

Rentrée scolaire: le CSSPÎ met en place son école virtuelle
Photo: Istockphoto.comLes enseignants à la maison pour des raisons de santé s’occuperont de l’école à distance.

Le Centre de services scolaire de la Pointe-de-l’Île finalise la préparation de son école virtuelle pour l’automne.

Cette école virtuelle sera composée d’enseignants exemptés de se présenter à l’école pour des raisons de santé. Elle permettra aux enfants à risque de développer des complications s’ils contractent la COVID-19 de recevoir un enseignement à distance, a indiqué dans un courriel à Métro Valérie Biron, porte-parole du CSSPÎ.

Les enfants qui bénéficieront de ce service pourront réintégrer leur groupe d’origine en cas de retour en classe avant la fin de la pandémie.

Besoins à définir

Le CSSPÎ ne connaît pas encore ses besoins en matière de personnel pour cette école virtuelle. «Nous recueillons les billets médicaux des élèves et des membres du personnel», a justifié Mme Biron.

Les enseignants en classe virtuelle feront partie des quatre catégories les personnes considérées plus vulnérables par la Santé publique : les femmes enceintes, les personnes âgées de 70 ans et plus, les personnes atteintes d’un déficit immunitaire grave et les personnes atteintes de certaines maladies chroniques.

Mme Biron souligne qu’ils recevront un accompagnement de la part des conseillers pédagogiques du CSSPÎ pour s’assurer qu’ils maîtrisent bien les outils technologiques.

Un plan bien accueilli

Le président Syndicat de l’enseignement de la Pointe-de-l’Île, Serafino Fabrizi se dit satisfait des modalités de l’école virtuelle, dont il a pris connaissance lors d’une rencontre le 21 août.

«Logiquement, ça va fonctionner, à moins qu’il y ait vraiment plus de cas», mentionne-t-il.

«Les enseignants qui ne peuvent pas être à l’école s’occuperont des élèves dans la même situation. Tout le monde y trouve son compte.» – Serafino Fabrizi, président du Syndicat de l’enseignement la Pointe-de-l’Île.

Il ajoute que la rencontre du 21 août a aussi fourni d’autres réponses aux questions des enseignants, notamment concernant le matériel disponible à la rentrée. «Qu’on parle de visières, de masques, on nous a dit qu’il n’y avait aucun problème. Le matériel a déjà été distribué dans les écoles», dit-il.

Concernant le recrutement de personnel, Les chiffres ne sont toujours pas disponibles. «C’est difficile, mais ils ont réussi à s’en tirer l’an dernier. On va voir ce qui va passer cette année», affirme-t-il, optimiste.

Articles similaires