Rosemont
18:26 18 juin 2020 | mise à jour le: 18 juin 2020 à 18:26 temps de lecture: 3 minutes

Vélos: une année record pour la vente dans Rosemont

Vélos: une année record pour la vente dans Rosemont
Photo: Zoé Magalhaès/Journal de RosemontLes ventes de vélos ont augmenté fortement dans Rosemont.

Alors que la saison des vélos bat son plein, les boutiques de vente et de réparation de vélos sont unanimes: 2020 est d’ores et déjà une année record.

«Sans aucun doute, les ventes sont beaucoup plus importantes cette année par rapport à d’habitude. Par exemple là, il nous reste seulement deux vélos en boutique», témoigne Anne-Marie Brault, propriétaire du magasin Vél’aube.

La crise sanitaire qui a rendu l’usage de la voiture et des transports en commun moins courants, aurait attiré de nouveaux clients dans ce magasin de vélos qui existe depuis 1989.

«Notre clientèle habituelle vient toujours, mais on voit aussi de nouvelles personnes et notamment des jeunes», souligne Mme Brault.

Même constat pour Vélo intemporel et surtout pour la boutique Maglia Rosa dont les ventes ont presque triplé au mois de mai par rapport à l’année 2019.

«Il y a eu vraiment une très grosse augmentation en terme de nombre de vélos vendus, mais en terme de demandes aussi», nous confie un employé de Maglia Rosa.

Pour les réparations, la hausse est moins spectaculaire, mais au Vélo intemporel, Jef Simons ne s’ennuie pas. «Je ne dirais pas que c’est tellement supérieur à la normale pour ce qui est des réparations, mais il y a quand même beaucoup de demande.»

Pénurie et hausse des prix

La forte demande des dernières semaines et un ralentissement des livraisons ont créé une pénurie pour certains produits. La plupart des accessoires sont régulièrement en rupture de stock, selon les témoignages des commerçants. Bouteilles, chaussures, casques, cadenas peuvent être difficile à se procurer.

Du côté des vélos, il faut parfois attendre plusieurs semaines avant de pouvoir obtenir le vélo que l’on recherche. Les prix ont aussi fortement augmenté d’après l’employé de Maglia Rosa.

«Présentement, se trouver un bon vélo neuf sous les 2000$ c’est assez compliqué. Et même le marché de l’usagé a pris de la valeur», explique-t-il.

Des services adaptés à la crise

Considéré comme service essentiel, les boutiques de vélo ont dû rapidement s’adapter au contexte de la crise sanitaire. Chez Vél’aube et Vélo intemporel, les clients doivent attendre leur tour dehors faute d’espace suffisant à l’intérieur pour respecter la distanciation physique.

Malgré le déconfinement, Maglia Rosa continue pour sa part de proposer un service de ramassage de vélo sans contact pour ensuite faire les réparations dans leur atelier.

Articles similaires