Saint-Laurent
16:21 12 juin 2020 | mise à jour le: 12 juin 2020 à 16:24

Les vélos sont populaires comme jamais à Saint-Laurent

Les vélos sont populaires comme jamais à Saint-Laurent
Photo: Laurent Lavoie/Métro MédiaHoward Lee est propriétaire de Cycles St-Laurent depuis plus de 20 ans.

Les Laurentiens semblent ressentir le besoin de s’activer. Les détaillants de vélos de Saint-Laurent sont plus occupés que jamais.

Québec concluait à la mi-avril que le service de réparation de bicycles devait être considéré comme essentiel. «C’est une bonne nouvelle pour nous», disait Howard Lee, propriétaire depuis plus de 20 ans de la boutique Cycles Saint-Laurent de la rue Du Collège.

Depuis, son équipe n’a pas soufflé. «C’est fou, c’est fou, c’est fou, lance M. Lee. Il y a plus de demandes, c’est incroyable.»

La popularité de son commerce à Saint-Laurent est telle que tous les vélos en bas de 2000$ ont été vendus. Sans vouloir avancer de chiffres, il estime en avoir vendu environ le double par rapport à la même période l’année dernière.

«C’est du jamais-vu. Ce n’est pas juste notre magasin, c’est partout», insiste M. Lee.

Au Sports Experts du centre commercial Place Vertu, qui a ouvert ses portes à la mi-mai, les clients sont aussi nombreux.

Pour le gérant Jérôme Lebreux, le peu d’activités disponibles jumelées à la température qui se réchauffe convint les citoyens à sortir et pédaler.

«Aussi, il y a le transport en commun dans la grande région de Montréal qui fait en sorte que les gens étaient plus réticents à prendre l’autobus pour des déplacements courts ou moyens», indique M. Lebreux

File d’attente à Saint-Laurent pour les réparations de vélos

Outre les ventes, les services de réparations sont aussi très populaires en cette période de déconfinement progressif. L’attente pour les mises au point s’élève à un mois chez Cycles St-Laurent.

Les cyclistes sont trois fois plus nombreux au Sports Experts. «Les gens se tournent vers la solution la plus sécuritaire pour eux, le vélo. Il y aussi la mise en forme. Les gyms étant fermés ça a beaucoup d’impacts au niveau des clients qui se tournent vers le vélo», souligne Jérôme Lebreux.

Un Québécois sur deux a utilisé son vélo en 2015, comparativement à une pour 3 aux États-Unis.

4,2

On compterait 4,2 millions de cyclistes au Québec, selon le ministère des Transports.

Articles similaires