Rosemont
15:00 2 octobre 2020 | mise à jour le: 2 octobre 2020 à 15:00 temps de lecture: 3 minutes

Un système de géothermie innovant au centre Père-Marquette

Un système de géothermie innovant au centre Père-Marquette
Photo: Zoé Magalhaès / Métro MédiaLe centre Père-Marquette restera ouvert tout le temps du projet pilote.

Le centre Père-Marquette sera au cœur d’un projet pilote visant à faire progresser la recherche dans le domaine du chauffage par géothermie.

Dès cet automne, Polytechnique Montréal mettra en place une unité de géothermie sur la partie nord-est du terrain du centre Père-Marquette. Des puits de 300 m de profondeur seront creusés autour du bâtiment pour l’installation d’un système de géothermie innovant à boucle ouverte par puits à colonne permanente (PCP).

Ce projet pilote, le premier du genre dans la métropole, fait suite à plusieurs années de recherches sur cette nouvelle technologie réalisées dans le cadre d’un mandat confié par la Ville de Montréal à l’école Polytechnique. Le but est à présent de tester à échelle réelle l’efficacité de ce type de géothermie et de faire les ajustements nécessaires à son bon fonctionnement.

«Contrairement au système de géothermie à boucle fermée qui est horizontal, celui à boucle ouverte est vertical. Il utilise directement l’eau souterraine et prend beaucoup moins de place. Il s’intègre donc bien plus facilement dans un espace urbain densément construit», explique Benoît Courcelles, chercheur à Polytechnique Montréal et responsable du projet.

Géothermie en milieu urbain

Sur le long terme, la Ville espère pouvoir utiliser ce système dans les bâtiments municipaux pour atteindre ses objectifs de réduction des gaz à effets de serre. En effet, la géothermie puise une grande partie de son énergie dans le sol, ce qui la rend moins polluante que les systèmes de chauffage et de climatisation conventionnels.

Le Centre Père-Marquette a ainsi été choisi parce qu’il se trouve dans une zone urbaine dense et produit des gaz à effet de serre. Le contexte géologique où il se trouve est aussi typique de l’Île de Montréal principalement constituée de roche calcaire.

«C’est un contexte géologique dans lequel cette technologie n’a jamais été testée. Le projet pilote permettra d’adapter nos techniques aux spécificités de cette roche et de valider que tout fonctionne», précise M. Courcelles.

Les recherches menées dans une unité préfabriquée située à deux pas du bâtiment n’affecteront en rien les activités du centre Père-Marquette, assurent la Ville et M. Courcelles.

«Tous les essais seront fait indépendamment du centre. Pas besoin donc de couper le chauffage pour faire nos tests», rassure le chercheur de Polytechnique.

La collecte et l’analyse des données auront lieu tout au cours de l’année 2021. Si les résultats sont concluants, le système de géothermie à boucle ouverte PCP pourrait être intégré au système de ventilation du centre Père-Marquette qui doit être mis à niveau en 2022.

Articles similaires