Rosemont

François Limoges: les citoyens au cœur de l’arrondissement

Le candidat pour Projet Montréal dans Rosemont-La Petite-Patrie François Limoges.
Le candidat pour Projet Montréal dans Rosemont-La Petite-Patrie François Limoges. Photo: Émile Bérubé-Lupien

En se présentant comme candidat à la mairie de Rosemont pour Projet Montréal, François Limoges est loin d’être en terrain inconnu, puisqu’il est conseiller de ville dans l’arrondissement depuis 12 ans. S’il est élu, M. Limoges affirme qu’il placera les Rosemontois au cœur de ses décisions.

L’implication des citoyens de Rosemont-La Petite-Patrie dans les actions de l’arrondissement est d’ailleurs l’un des engagements phares de Projet Montréal pour le quartier, tout comme le verdissement de celui-ci. «Les résidents aiment beaucoup le virage vert que l’arrondissement est en train de prendre, mais ils veulent en faire partie», souligne M. Limoges à ce propos. «À cela on répond: on va être présents avec vous, on va vous impliquer dans les décisions.»

Le candidat à la mairie de Rosemont–La Petite-Patrie proposerait par exemple de déplacer le conseil d’arrondissement pour l’amener dans des bibliothèques ou des maisons de la culture. Il souhaite ainsi décloisonner le conseil d’arrondissement et ses instances afin d’être davantage à l’écoute de ses concitoyens. «On veut impliquer les citoyens dans les processus décisionnels. On vise un mandat très en lien avec les résidents», insiste-t-il.

Engagements pour Rosemont

Les autres engagements de Projet Montréal dans Rosemont, outre l’implication des citoyens dans la vie politique et le verdissement et l’embellissement du quartier, concernent notamment le droit au logement et l’adoption d’«un leadership fort dans l’est». Au sujet de l’habitation, M. Limoges indique qu’il souhaite repenser le site Bellechasse afin qu’il soit entièrement constitué d’habitations sociales, communautaires et coopératives. «On veut que les Montréalais puissent se loger et favoriser l’émergence d’un nouveau quartier qui sera vraiment accessible à toutes et à tous», explique-t-il. À propos des enjeux qu’il surveille dans l’est de l’arrondissement, le candidat donne en exemple le REM, la ligne bleue du métro et l’hôpital Maisonneuve-Rosemont.

M.Limoges indique également qu’il souhaite mobiliser les commerçants et partenaires du quartier pour en réimaginer ses artères commerciales. «On a un projet très fort pour le petit Beaubien dans l’est, en face du parc Joseph-Paré. On veut revitaliser ce secteur commercial pour en faire véritablement un pôle de quartier», donne-t-il en exemple.

Le 7 novembre prochain, François Limoges tentera de faire perdurer la tradition Projet Montréal dans Rosemont–La Petite-Patrie alors qu’il essaiera de succéder à François Croteau, qui a été maire de l’arrondissement de 2009 à 2021. S’il admet qu’il s’agit de grands souliers à chausser, M. Limoges se dit prêt pour le défi. «Je suis confiant. Je suis prêt, avec une grande dose d’humilité, à occuper ce poste, à ma façon», conclut-il.  

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet