Rosemont

La 427 victime de son succès

Beauchemin Philippe - TC Media
Michel Labrecque, le président du conseil d’administration de la Société de transport de Montréal (STM), accueillait les usagers de l’autobus 427 ce mardi matin. Le trajet vieux de seulement deux ans et qui emprunte principalement le boulevard Saint-Joseph et la rue Saint-Denis, en est à son millionième client. Une réussite rapide où des ajustements prochains sont attendus.

Parti vide au coin de Laurier et du boulevard Pie-IX, il n’a fallu que quelques arrêts pour que l’autobus 427 soit bondé. Le président de la STM, accompagné pour l’occasion de la conseillère du Vieux-Rosemont, Érika Duchesne, et de celle de Lorimier sur Le Plateau-Mont-Royal, Josée Duplessis, distribuaient des cadeaux à tous ceux qui entraient. « Bienvenue dans l’autobus du millionième usager! », disait le président à chaque arrêt.

« La ligne orange du métro est très chargée depuis l’ouverture des trois stations à Laval, explique-t-il. Cette ligne d’autobus permet de rejoindre le centre-ville par un circuit express qui passe dans les quartiers Rosemont et Le Plateau-Mont-Royal. Ça explique beaucoup son succès et le nombre élevé d’usagers qui l’utilisent. On la surnomme d’ailleurs l’autre ligne orange. »

Depuis son premier départ au printemps 2010, le nombre de déplacements a triplé en pointe le matin pour atteindre quelque 3000 par jour de semaine. Le nombre de départ a également augmenté de 50 %.

« On a vu la croissance de l’achalandage au fil des mois, souligne M. Labrecque. On a augmenté la fréquence des autobus depuis l’implantation du trajet et on devra encore le faire prochainement. C’est un succès et je pense que le fait d’avoir une voie réservée, pour une bonne partie du trajet emprunté par l’autobus 427, aide grandement; ainsi, on ne fruste pas les automobilistes en empruntant leurs voies de circulation, et on assure des délais connus pour les usagers de l’autobus. Il y a moins d’imprévus avec une voie réservée. C’est d’ailleurs une de nos principales demandes : faire davantage de voies réservées. »

Lors du trajet, une passagère faisait tout de même remarquer qu’il y avait encore place à l’amélioration pour l’express 427. « En fin d’après-midi, pour le retour, c’est un peu plus difficile. J’ai eu des problèmes avec l’heure de passage de l’autobus. J’ai attendu souvent plus de 20 minutes pour le prendre… C’est long. Mais bon, depuis deux ou trois mois, c’est mieux. »

Une autre passagère disait pour sa part être emballée par ce trajet qu’elle utilise à tous les jours. « C’est vraiment plus agréable que de prendre le métro! Au moins, on voit dehors et l’autobus passe souvent, ce qui est parfait pour moi. Je n’ai pas à attendre au coin de la rue. Mais des fois, c’est vrai que c’est bondé. »

Un dernier usager s’est directement adressé à M. Labrecque lors du trajet, lui faisant remarquer qu’il faudrait ajouter des autobus sur le populaire circuit. Le président de la STM a admit qu’il fallait en effet en ajouter et que cela serait fait à l’automne.

– Pour connaitre le trajet de la 427 : www.stm.info

Articles récents du même sujet