Ahuntsic-Cartierville

Jeux de la rue: place aux talents urbains

Les 15ème Jeux de la rue battent leur plein dans Ahuntsic-Cartierville. Avec plus de 300 participants, l’événement «multisports» en direction des jeunes de milieux défavorisés est de plus en plus populaire.

Chaque été, entre 2000 et 3000 jeunes âgés de 12 à 24 ans prennent part aux compétitions locales gratuites de basketball, soccer, hockey cosom, cricket et flag football organisées dans les 16 arrondissements partenaires des Jeux de la rue.

Depuis la mise sur pied du projet en 2002 par les membres de la Table de Concertation Jeunesse de Bordeaux-Cartierville, le projet est désormais porté par l’organisme de prévention Rap jeunesse et n’a cessé de gagner en ampleur et en notoriété, comme en témoigne Marilou Martinez, coordinatrice de l’événement montréalais depuis 5 ans.

«Notre but est de créer des rencontres positives entre les jeunes des différents quartiers qui se retrouvent souvent avec peu d’activité l’été, explique-t-elle. Aujourd’hui les jeunes s’inscrivent de partout sur les réseaux sociaux et le bouche à oreille fonctionne.»

Rassembler autour des valeurs du sport

Si le projet se veut mobilisateur et inclusif, c’est qu’il cherche notamment à s’adapter aux besoins et réalités des jeunes montréalais marginalisés, exclus des réseaux habituels ou de milieux défavorisés. Les Jeux de la rue rejoignent ainsi plus d’une dizaine de communautés culturelles différentes. Près de 85% des participants sont masculins.

«Avec notre projet, nous encourageons la pratique du sport tout en gardant l’aspect festif et convivial qui nous représente. En collaboration avec les organismes, c’est une réussite qui est avant tout collective», assure Marilou Martinez.

Subventionné par la Ville de Montréal, ce projet d’envergure rassemble une centaine de partenaires sur tous les arrondissements de l’île de Montréal, regroupant ainsi des représentants municipaux et des organismes jeunesse.

Ahuntsic-Cartierville peut compter, quant à lui, sur la participation d’Entre-Maison, organisme communautaire qui intervient auprès de jeunes d’HLM, sur le soutien de l’arrondissement, du Maison des Jeunes de Bordeaux-Cartierville ainsi que le centre jeunesse Le Squat d’Ahuntsic.

Une pépinière de talents

Nicolas Lachance-Barbeau, intervenant social de profession à Saint-Laurent, s’engage depuis deux ans dans les Jeux de la rue. Il est notamment responsable de l’organisation dans le secteur Ahuntsic, Bordeaux-Cartierville et Saint-Laurent.

«Beaucoup de jeunes s’impliquent avec nous en tant que bénévoles et attendent avec impatience le retour des Jeux. Certains viennent même d’autres arrondissements pour participer, précise le travailleur de rue. Ce qui me plait le plus, c’est de voir qu’il y a des talents incroyables sur l’île de Montréal. »

Le tournoi de soccer a eu lieu les 20 et 21 juillet dernier au parc des Hirondelles dans le quartier de Sault-au-Récollet et a réuni six équipes, soit plus de 300 jeunes de l’arrondissement.

Le tournoi de basketball a débuté le 28 juillet et se poursuivra jusqu’au 1er aout au parc Cousineau dans l’arrondissement de Saint-Laurent. Soixante-quinze jeunes de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville y sont attendus.

Les équipes gagnantes par catégorie d’âge défendront ensuite leurs couleurs aux Finales interarrondissements qui se tiendront le 12 août prochain au parc Jarry de 10 à 17h.

Articles récents du même sujet