Saint-Laurent

Encourager l’économie locale de Saint-Laurent, un café à la fois

Encourager l’économie locale de Saint-Laurent, un café à la fois
Photo: Photo: Nouvelles Saint-Laurent News – Laurent LavoieLa propriétaire fête l’ouverture de son commerce vendredi en compagnie d’amis et famille.

De jeunes entrepreneurs ouvrent un nouveau café tendance à Saint-Laurent. Ty Jeevaratnam et son frère Brandon tenteront de se tailler une place parmi les nombreux bistros du boulevard Décarie, mettant de l’avant des produits québécois. 

Laurentienne depuis 20 ans, Ty Jeevaratnam s’est intéressée à la science politique au cours de ses études pour ensuite bifurquer dans le monde des communications. Aujourd’hui, elle espère diversifier l’économie laurentienne, en ouvrant le Café Le VSL.

Mère d’une fille de trois ans, elle avait constaté la rareté de milieux familiaux et rassembleurs dans les environs. «Je veux vraiment créer un espace où des amis, des voisins, des étudiants peuvent se réunir et passer des moments ensemble», explique celle qui habite à cinq minutes de son commerce.

Après un an à chercher dans les secteurs notamment de Mont-Royal, Saint-Henri, elle a trouvé le local qu’il lui fallait, en avril, sur le boulevard Décarie, entre les rues de l’Église et Beaudet.

«En deux mois, de signer un bail, commencer la construction, trouver un design, un distributeur, c’était toute une aventure», explique Mme Jeevaratnam, qui, ironiquement, ne boit pas de café.

Elle a elle-même contribué à l’ameublement en fabriquant les trois luminaires qui pendent au-dessus de son petit comptoir, constituées de ciment fait maison et de bouteilles de boisson gazeuse en plastique. 

Origines

Après avoir quitté son poste au sein d’une firme de communication internationale, elle s’est mise à la vente de gâteaux de toute sorte via les réseaux sociaux. 

Constatant le succès, son frère Brandon, aujourd’hui partenaire du projet, l’a encouragée à mettre sur pied son propre café. Après avoir songé de nommer le café en l’honneur de sa grand-mère Madeleine, la femme de 32 ans a plutôt opté pour la simplicité. Café Le VSL fait référence au Vieux Saint-Laurent ou encore l’ancienne appellation Ville Saint-Laurent.

Produits d’ici

L’entrepreneure mise sur le café de Barista Microtorréfacteur, torréfié dans le quartier d’affaires Chabanel, dans Ahuntsic-Cartierville, et un lait de l’entreprise Henrietta produit au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Par ailleurs, grâce à son ancien emploi en communication, Mme Jeevaratnam a fait le tour du monde. Cela lui permet aujourd’hui d’apporter une petite touche spéciale dans certains ses produits. «Je voyageais 10 mois par année. J’ai vu plein de restaurants, cafés et de cultures [différentes]», raconte-t-elle. 

C’est d’ailleurs en Espagne que la Laurentienne a découvert le type de café «cortado», l’équivalent d’un expresso contenant un peu plus de lait chaud.

Celle qui est d’origine sri-lankaise compte approcher les écoles et cégeps du coin pour habiller les murs blancs de son commerce, qui arbore pour le moment deux œuvres d’art montréalais.