Saint-Laurent
14:47 20 avril 2020 | mise à jour le: 20 avril 2020 à 14:47 temps de lecture: 2 minutes

Visioconférence pour sensibiliser face au gaspillage alimentaire

Visioconférence pour sensibiliser face au gaspillage alimentaire
Photo: Métro Média - Laurent LavoieCertaines matières résiduelles peuvent avoir une deuxième vie.

Dans le but de sensibiliser les citoyens face au gaspillage alimentaire, l’organisme VertCité offrira une visioconférence le 22 avril lors du Jour de la Terre.

La sensibilisation est toujours nécessaire. «Au Canada, si je ne me trompe pas, c’est plus de 1000$ de nourriture qui est jeté chaque année par un ménage. C’est quand même beaucoup et c’est de la nourriture qui serait consommable», explique la chargée de projets Stéphanie Pellerin.

Plusieurs trucs concrets n’impliquant pas de «chambouler [la] vie du jour au lendemain» seront présentés aux participants. Un inventaire plus serré des différents aliments est notamment recommandé pour éviter les pertes ou d’acheter en double à l’épicerie.

Des restants de nourriture peuvent aussi avoir une seconde vie en les mettant au compostage. Il faut également s’assurer que les aliments plus secs, comme la nourriture de garde-manger par exemple, soient entreposés à une température adéquate.

Par ailleurs, en cette période de confinement, les habitudes de consommation des citoyens ont changé. «On cuisine beaucoup plus parce qu’on ne va plus prendre de lunchs ou de sortie pour aller manger à l’extérieur», note Mme Pellerin.

Impact

VertCité prévoit toujours mettre sur pied un marché solidaire au parc Beaudet, près de la station de métro Du Collège. Des fruits et légumes 40% moins chers y seront entre autres offerts.

Ce type d’initiative peut avoir un impact positif sur les habitudes de consommation des citoyens.

«Quand les gens savent un peu d’où vient la nourriture et comment elle a été produite, ils ont tendance à moins gaspiller que lorsque c’est sur une tablette à l’épicerie», estime Stéphanie Pellerin.

L’installation du marché solidaire a aussi pour but de contrer les déserts alimentaires dans l’arrondissement Saint-Laurent.

120

Le système de collecte des matières résiduelles de l’arrondissement Saint-Laurent a permis de recueillir 4 000 tonnes pour produire 120 tonnes de compost, indique un rapport publié en 2019.

Inscription: http://www.forms.gle/VGFmdD6wLofmmto97 ; durée de la conférence: 45 minutes

 

Articles similaires