Culture
17:53 9 juin 2020 | mise à jour le: 9 juin 2020 à 17:55 temps de lecture: 3 minutes

Nouveau chapitre pour le Musée des maîtres et artisans du Québec

Nouveau chapitre pour le Musée des maîtres et artisans du Québec
Photo: Isabelle Bergeron/TC MediaExposition permanente Savoir-Faire, réalisée par Toast Studio, au Musée des Maitres et Artisans du Québec, avenue Sainte-Croix, Saint-Laurent, le 22 février 2017.

Un nouveau chapitre s’amorce pour le Musée des maîtres et artisans du Québec (MMAQ) qui prépare une refonte de son image et un réaménagement de ses installations.

La direction de l’institution culturelle espère élargir et rajeunir son public en faisant sa place dans le réseau muséal. «Comme musée montréalais, on avait encore une marche à monter. C’est certain qu’on n’est pas au centre-ville de Montréal, on est un peu excentré. Saint-Laurent est un peu au nord, indique la directrice Perrette Subtil. Ceci dit, je ne crois pas à cet argument qu’on n’est pas accessible.»

L’organisme culturel de l’avenue Sainte-Croix a par ailleurs ralenti le rythme de présentation de ses expositions temporaires.

Cette stratégie vise à «mieux appréhender le propos qu’on diffuse, de faire davantage d’activités avec les groupes scolaires, les médiations avec le public», souligne Mme Subtil.

Réaménagement

Pour remplir cette nouvelle mission, le Musée des maîtres et artisans du Québec procède actuellement à d’importants travaux pour la nouvelle exposition permanente. Ils ont été ralentis par la crise sanitaire.

Les portes du musée devraient ouvrir à la fin septembre. La nouvelle présentation mettra en valeur les métiers d’art de l’époque de la Nouvelle-France jusqu’à aujourd’hui.

Les objets de collection seront présentés par époque.

«Avant, on se basait plus sur une logique de matériau. Là, on est plus par secteur d’activité, dans une logique de déploiement historique et chronologique», explique Yves Testet, responsable des communications et du marketing.

Le projet est dans les cartons depuis déjà quelques années et devait être lancé en 2019, mais le changement de direction du musée a mené à une révision des plans.

«Non pas qu’il n’était pas intéressant, il l’était. Simplement, je pense qu’on voulait dire les choses autrement. Parler de notre collection, des métiers d’arts anciens et contemporains, qu’est-ce que ça veut dire? On s’est posé ces questions-là», commente Mme Subtil.

«On veut vraiment asseoir la position culturelle du musée comme un acteur important [notamment] dans le quartier à Saint-Laurent, en étant plus présent.» —Yves Testet, responsable des communications et du marketing

Le musée investit 720 000$ – dont 300 000$ proviennent du gouvernement – dans le réaménagement de ses installations et son exposition.

Un scénographe et une firme spécialisée pour le dessin d’éclairage ont été engagés pour mettre en valeur les éléments architecturaux des lieux.

Articles similaires