National
13:37 22 mai 2020 | mise à jour le: 22 mai 2020 à 15:31

Musées, bibliothèques et ciné-parcs pourront rouvrir le 29 mai au Québec

Musées, bibliothèques et ciné-parcs pourront rouvrir le 29 mai au Québec
Photo: Josie Desmarais/MétroLe musée des beaux-arts de Montréal.

Le milieu de la culture redémarre, lentement mais sûrement. La santé publique donne son feu vert à la réouverture des musées, des bibliothèques et des ciné-parcs «à la grandeur du Québec», dès le 29 mai. Les studios d’enregistrement et la captation de spectacles en salle «sans public» pourront aussi reprendre le 1er juin.

«Toutes ces institutions vont rouvrir à leur rythme, parce qu’elles devront adapter les lieux à leur nouvelle réalité. Ça doit se faire en ayant comme objectif principal la santé de tous […]. Il était important pour nous d’offrir de l’espoir», a prévenu vendredi la ministre de la Culture, Nathalie Roy. Quatre musées d’État ainsi que 96 institutions muséales et 16 musées à vocation scientifique rouvriront vendredi prochain.

Dans les bibliothèques, la situation sera contrôlée de près. Un guide de la CNESST sera publié incessamment.

«On ne revient pas à la normale. Seuls les services de prêts de livres et de documents seront disponibles. L’accès aux rayons demeure interdit, sauf pour le personnel autorisé.» -Nathalie Roy, ministre de la Culture, à propos des bibliothèques

«Tout sera étudié»

Pour ce qui est des ciné-parcs, les principes de distanciation devront demeurer, et les aires de jeux seront fermées pour limiter les contacts.

Québec n’exclut pas d’octroyer une aide d’urgence aux musées, bibliothèques et autres institutions pour soutenir celles-ci «dans la relance». «Elles ont déjà 50% des sommes pour leur fonctionnement, mais on étudie absolument tout», dit la ministre.

Les studios d’enregistrement et la captation de spectacles «sans public», qui reprendront dès le 1er juin, devront se plier à des «conditions bien précises». Les équipes techniques, entre autres, ne pourront surpasser cinq personnes. «Je sais que d’autres secteurs sont impatients. Je vous entends», souligne Mme Roy, réitérant qu’elle proposera bientôt de «nouveaux appels d’offre» repensés pour les créateurs.

Cela dit, le camping, lui, devra attendre. Disant comprendre «l’impatience» de certains, le gouvernement affirme travailler «d’arrache-pied» pour présenter un plan de réouverture de l’industrie touristique dans les prochaines semaines.

Dépister plus, toujours

Les autorités ont recensé 65 nouveaux décès vendredi, portant le total à 3865 dans la province. Celle-ci compte maintenant 46 141 cas, une augmentation de 646 personnes. Aux soins intensifs, la situation demeure stable; quelque 171 patients s’y trouvent, une diminution de cinq cas. Idem pour les hospitalisations, où on observe une baisse de 25 patients, pour un total de 1479.

Québec, qui vise à effectuer 14 000 tests de dépistage par jour, en est maintenant à un peu plus de 12 600 quotidiennement. «On travaille fort pour atteindre notre objectif», a indiqué la vice-première ministre, Geneviève Guilbault, appelant la population à «continuer d’aller se faire tester» au besoin.

«Si on déroge aux règles trop vite, on devra reculer sur certaines avancées. Ça serait déprimant pour tout le monde.» -Geneviève Guilbault, vice-première-ministre

Plus tôt, vendredi, le gouvernement Trudeau annonçait qu’il offrira du personnel pour soutenir les provinces dans le traçage des cas. «On arrive à faire le travail. Mais c’est clair qu’il faut aussi prévoir l’été, la fatigue des gens, la prochaine vague potentiellement, raisonne le directeur national de santé publique, Horacio Arruda. On va intégrer toutes sortes de ressources fédérales qui pourraient être utiles. Mais on n’a pas de problèmes d’enquêtes.»

«On a quand même une bonne capacité, et on l’a rehaussée en sachant qu’on allait augmenter le dépistage, renchérit la directrice de la santé publique de Montréal, Mylène Drouin. On a toujours maintenu pour en faire minimalement 500 par jour.»


Opération masques à Montréal

Le premier ministre, François Legault, n’était pas du point de presse pour sa part. Il a toutefois participé à une vaste opération de communication, en matinée à Montréal, pour inciter les citoyens à porter le masque en public, à l’aube de la réouverture des commerces, prévue lundi.

Des invités de marque étaient aux côtés de M. Legault, dont le joueur du Canadien de Montréal, Jonathan Drouin, et son directeur général, Marc Bergevin. La ministre Chantal Rouleau était aussi présente.

Tous ont distribué des couvre-visages au métro Cadillac, avant de rendre visite à la Coopérative Couturières Pop, dans le quartier chaud d’Hochelaga. L’entreprise, basée sur le modèle coopérative, produit en moyenne 40 000 masques par semaine.

La Société de transport de Montréal (STM) a aussi annoncé qu’elle amorcera une distribution de 300 000 masques, lundi, sur la ligne verte, orange et bleue.

Articles similaires