Art de vivre
11:29 1 septembre 2020 | mise à jour le: 1 septembre 2020 à 12:02 temps de lecture: 2 minutes

L’histoire derrière la maison Stanislas-Jarry

L’histoire derrière la maison Stanislas-Jarry
Photo: Métro Média/Laurent LavoieLa maison Stanislas-Jarry

La maison Stanislas-Jarry, située au 710 rue Saint-Germain, sert aujourd’hui de toit pour l’organisme Développement économique Saint-Laurent. Mais une longue histoire s’y est forgée au fil des années.

Remontons dans le temps. En 1893, Saint-Laurent est définie officiellement comme une municipalité. Saint-Germain, alors un boulevard, était parmi les artères principales autour desquelles le village s’est bâti, telles que Du Collège, de l’Église et Décarie – qui portaient des nominations différentes à l’époque.

Ainsi, Saint-Germain était prévu pour les résidences bourgeoises cossues et les bureaux de médecins ou de notaires. L’immeuble a été construit en 1914 pour un certain Stanislas Jarry, qui aurait été brièvement maire de la paroisse Saint-Laurent entre 1908 et 1909.

Son architecture est toujours d’époque, ayant les caractéristiques associées au modèle «Four square», avec une forme cubique et deux étages.

En 1938, l’édifice est transformé pour devenir l’école Saint-Édouard. Au début des années 1950, les Sœurs de Sainte-Croix, qui étaient chargées de l’enseignement et qui sont toujours bien ancrées dans la communauté laurentienne aujourd’hui, s’y sont installées. À ce moment, l’établissement porte le nom de maison Saint-Germain.

La Commission scolaire Sainte-Croix a ensuite cédé le bâtiment à Ville Saint-Laurent qui s’en est servi pour y loger plusieurs organismes. La Ville de Montréal est devenue propriétaire en 2002 lors de la fusion.

Les maisons Stanislas-Jarry et Robert-Bélanger sont les deux seules propriétés municipales reconnues comme patrimoniales par la Ville de Montréal à Saint-Laurent.

Articles similaires