Saint-Laurent
05:00 2 mars 2021 | mise à jour le: 2 mars 2021 à 07:14 temps de lecture: 3 minutes

CAE fera sa part pour la campagne de vaccination

CAE fera sa part pour la campagne de vaccination
Photo: Josie Desmarais/MétroLes centres de vaccination sont ouverts pour durer plusieurs mois.

Certaines entreprises basées dans l’arrondissement Saint-Laurent pourraient bien contribuer à la campagne de vaccination massive qui prend tranquillement son envol un peu partout en province.

La semaine dernière, le ministre de l’Économie et l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, a interpelé sur Twitter quelques compagnies québécoises, dont CAE, qui détient des installations à Saint-Laurent.

«Je sollicite le support des entreprises pour l’opération vaccin de masse pour rehausser la capacité partout au Québec!», a-t-il écrit.

Des discussions sont en cours. «Nous croyons que le privé et le gouvernement peuvent travailler main dans la main vers un objectif commun, soit que le plus grand nombre de Québécois soient vaccinés le plus rapidement possible», fait savoir par courriel Hélène V. Gagnon, vice-présidente principale aux affaires publiques, communications mondiales et responsabilité sociale.

Au début de la crise sanitaire, CAE a donné un coup de main au milieu de la santé en créant avec ses propres ressources en quelques jours des ventilateurs qui ont été éventuellement distribués à l’échelle nationale.

«Nous (CAE) avons travaillé depuis plusieurs semaines à regrouper des grandes entreprises qui souhaitent offrir leur contribution gracieusement, par du soutien en ressources matérielles ou humaines, précise Mme Gagnon. Il n’est aucunement question pour notre regroupement de modifier l’ordre de priorisation établi par les autorités de santé publique.»

Des annonces plus concrètes pourraient être faites d’ici une à deux semaines, a-t-on précisé.

Appelé à commenter, le cabinet du ministère de la Santé et des Services sociaux n’avait pas répondu à nos questions au moment de publier.

«À notre avis, l’apport du privé va permettre au gouvernement de concentrer ses ressources et effectifs pour réduire la pression sur le système de santé.» -Hélène V. Gagnon

Apport

D’autres compagnies du domaine de la santé ou ayant un département spécialisé pourront offrir leurs services, et ce, de plusieurs façons, convient le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Laurent – Mont-Royal, Kelvin K. Mo.

«Les entreprises privées peuvent vacciner massivement les employés pour que ce soit plus rapide, et que les gens n’aient pas besoin d’aller faire la file d’attente et prendre un rendez-vous», souligne M. Mo.

Des cliniques ont par ailleurs des infirmières disponibles pour vacciner.

À son avis, d’autres locataires du parc industriel de Saint-Laurent pourraient éventuellement se manifester et se joindre à la campagne de vaccination, comme GSK, Bombardier et Pfizer, qui a développé son propre vaccin à l’international.

Dans le but de freiner les éclosions en milieux de travail, le gouvernement du Québec a annoncé récemment qu’il rendra accessible des tests rapides. Les travailleurs pourront se les procurer directement auprès de leur direction.

Articles similaires