Saint-Laurent

Nouvelles couleurs dans les couloirs de l’école Katimavik

Quelques-uns des casiers peints à l’école Katimavik. Photo: Gracieuseté – Funky Art Cartel

Les élèves de l’école Katimavik en verront de toutes les couleurs. Trois artistes, sous le nom du Funky Art Cartel, repeignent les casiers pour insuffler une nouvelle vie aux couloirs de l’établissement.

Le Funky Art Cartel a été mandaté par la direction de l’école Katimavik pour colorer 117 portes, réparties sur trois étages. La vivification s’effectue en deux phases et bénéficie d’une contribution financière de la députée provinciale, Marwah Rizqy.

Une première a eu lieu les 24 et 25 septembre. «Nous avons complété les trois quarts de la surface totale», relate une des membres, Jessica-Charlie Marleau. Ce sont 70 casiers qui ont été colorés.

Une seconde étape, prévue les 24 et 25 octobre, verra la finalisation de l’œuvre, avec la revitalisation des 47 compartiments restants, répartis sur deux étages.

«Les écoles recherchent notre visuel et nous donnent carte blanche», décrit l’artiste Alexandra La Haye, qui effectue les croquis des dessins avant leur coloration. L’esthétique repose sur des formes épurées et ludiques ainsi que sur une large palette de pigments vibrants.

La directrice de l’école primaire, Maryse Lapointe, a écrit directement au Funky Art Cartel pour recourir à leurs services, au mois de juin.

«On se donne comme vocation d’embellir les bâtiments publics qui sont âgés, pour y semer un peu de joie», expliquent simultanément Mme Marleau et sa coéquipière, Maxim Dubé. Le trio a commencé avec les établissements scolaires et souhaite inclure les maisons d’aînés dans leur répertoire.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Saint-Laurent.

Articles récents du même sujet