Saint-Laurent

Le soccer canadien de troisième division s’organise

Les clubs de troisième division comme le CS Saint-Laurent sont concernés.
Les clubs de troisième division comme le CS Saint-Laurent sont concernés. Photo: Gracieuseté

La Première ligue de soccer du Québec (PLSQ) se joint aux ligues de troisième division de l’Ontario et de la Colombie-Britannique pour former la Ligue 1 du Canada. L’objectif de cette démarche est notamment d’harmoniser ces ligues afin de leur procurer un meilleur rayonnement.

Les trois ligues en question garderont toutefois leur indépendance sur le plan sportif. C’est donc dire que le CS Saint-Laurent, Pierrefonds FC et CS Mont-Royal–Outremont, qui font partie de la PLSQ, continueront de jouer contre les autres équipes de la ligue lors de leurs saisons.

La création de la Ligue 1 du Canada vise à uniformiser les pratiques au sein des trois ligues tout en respectant les spécificités de chacun des territoires.

«Pour des raisons de spécificité des régions, comme le climat, par exemple, qui fait en sorte que nos ligues ne commencent pas aux mêmes dates, on ne peut pas être complètement chapeauté par une même instance», explique le directeur de la Régie de Soccer Québec, Martin DesGroseilliers.

Le regroupement des trois ligues de troisième division pourrait cependant avoir un impact positif sur le parcours des jeunes vers les rangs professionnels. La standardisation du professionnalisme exigé par les équipes de ces ligues vise notamment à hausser le calibre pour donner une meilleure plateforme de lancement aux jeunes vers le niveau professionnel.

Changements

Alors que les ligues de l’Ontario et de la Colombie-Britannique ont changé leur logo pour incorporer la nouvelle image de la Ligue 1 du Canada, c’est seulement l’an prochain que la PLSQ, qui se nommera alors la Ligue 1 du Québec, changera également son identité visuelle.

«Le délai était trop court entre l’annonce et le début de notre saison qui s’effectue en mai», explique M. DesGroseilliers.

L’arrivée d’un nouveau tournoi visant à couronner un champion national de troisième division est également prévue. Les trois vainqueurs des ligues provinciales ainsi qu’une équipe supplémentaire issue de la province dans laquelle se tiendront les matchs y participeront.

«Un tournoi du genre existe déjà chez les femmes, continue-t-il. On ne sait pas encore quand ça aura lieu chez les hommes parce que nos championnats ne se déroulent pas en même temps, mais c’est prévu.»

CS Saint-Laurent

L’arrivée de la Ligue 1 du Canada est vue d’un bon œil par le directeur technique du CS Saint-Laurent, Rocco Placentino, notamment pour l’encadrement des jeunes.

«C’est quelque chose à quoi on réfléchit déjà au sein de notre club, explique-t-il. C’est important parce que, bien que les meilleurs joueurs vont directement en académie dans la MLS ou en Europe, pour ceux qui ont besoin encore de quelques années, on se doit de leur donner la meilleure plateforme possible pour s’exprimer.»

Le rehaussement du niveau et du professionnalisme au sein des trois ligues permettra selon lui aux joueurs de mieux rivaliser avec ceux des autres provinces.

«Ça va amener quelque chose de motivant pour eux, continue-t-il. On a hâte de voir comment ça va évoluer.»

Les actions concrètes qui seront menées par la Ligue 1 du Canada pour réaliser ses objectifs seront connues dans les prochains mois.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet