Saint-Laurent

Le Grand Montréal prendra part au Défi nature urbaine

Oiseaux du Technoparc
En gardant l’œil ouvert, il est possible de voir en action la faune aviaire au Technoparc. Photo: Gracieuseté - Jean-Marc Arsenault

La grande région de Montréal participera au Défi nature urbaine 2022 du 29 avril au 2 mai. L’objectif est de documenter la nature sauvage de Montréal dans le cadre d’une compétition amicale avec d’autres villes.

Cet événement est organisé annuellement dans le monde entier, mais il s’agit de la première édition au cours de laquelle le Grand Montréal sera participant. L’an dernier, plus de 400 villes à travers le monde s’étaient prêtées au jeu.

Lors de ces journées, les participants prendront des clichés d’animaux et de plantes ou enregistreront des cris et chants d’animaux et les mettront en ligne sur la plateforme iNaturalist. Leurs observations seront alors identifiées et validées par des identificateurs.

«On veut mettre en valeur le mécanisme de validation des observations, indique la co-organisatrice de l’événement, Katherine Collin. On sait que les scientifiques ne peuvent pas être partout donc le savoir des citoyens peut aider grandement à bonifier le recensement de la biodiversité dans les villes.»

Mme Collin fait partie du regroupement Technoparc Oiseaux qui, en collaboration avec le réseau La biodiversité au campus, organise l’événement à Montréal.

Bien que le nombre d’observations, d’espèces identifiées et de photos téléchargées sera comptabilisé et comparé avec les autres villes participantes, la priorité des organisateurs est de faire en sorte que les participants vivent une connexion avec leurs espaces naturels urbains.

«C’est d’abord cette idée que l’observation de la nature crée une connexion à la nature, explique la co-organisatrice. Plus on observe, plus on a envie de protéger.»

Dans une lettre envoyée au comité organisateur, la vice-présidente du comité exécutif de la Ville de Montréal, Caroline Bourgeois, abonde dans le même sens.

«Le Défi nature urbaine participe à cette approche de connaissance pour la protection, peut-on lire. Nous espérons que les Montréalais et Montréalaises participeront au défi en grand nombre.»

Défis locaux

Bien que les statistiques pour les 82 municipalités et arrondissements du Grand Montréal seront rassemblées, certains d’entre eux ont décidé d’organiser leurs propres défis afin de se comparer aux autres localités.

C’est notamment le cas des arrondissements d’Ahuntsic-Cartierville, Lasalle, Outremont et Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Les villes de Pointe-Claire, Dorval et Baie-d’Urfé se prêteront également au jeu. Un événement devrait également être confirmé prochainement dans l’arrondissement de Saint-Laurent.

Les personnes intéressées à participer n’auront qu’à télécharger leurs photos prises à Montréal entre le 29 avril et le 2 mai sur la plateforme iNaturalist. Des séances d’information animées par le comité organisateur auront lieu les 20 et 27 avril via Zoom.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Saint-Laurent.

Articles récents du même sujet