Saint-Laurent

Le Technoparc: entre innovation et espaces verts

Le Technoparc.
Le Technoparc. Photo: Josie Desmarais

Le parc industriel de Saint-Laurent est le deuxième plus grand bassin d’emplois à Montréal derrière le centre-ville. Son pôle d’innovation, le Technoparc, se situe à son extrémité ouest, près de l’aéroport. On y retrouve également l’un des endroits les plus prisés de la ville pour l’observation d’oiseaux.

C’est en 1989 que démarre le projet de pôle d’innovation à Saint-Laurent. Le maire de l’époque, Marcel Laurin, voulait s’inspirer des grands parcs de recherche américains pour développer le sien.

C’est finalement en 1997 que les premiers occupants entrent dans les bureaux neufs de ce qu’on appelle le campus Saint-Laurent du Technoparc. Parmi eux, on compte plusieurs firmes pharmaceutiques, informatiques et aérospatiales.

Situé près de l’aéroport, le Technoparc marque l’extrémité ouest de l’arrondissement de Saint-Laurent, qui est séparée de la ville de Pointe-Claire par un important espace vert.

Étant donné que ces terres n’ont jamais été défrichées, elles constituent un milieu de vie très attrayant pour plusieurs espèces animales.

Ce constat a mené en 2021 à la création du parc écologique des Sources, aménagé par Aéroports de Montréal, où il est possible d’observer des oiseaux en marchant dans les nombreux sentiers aménagés.

Grand-duc d’Amérique, buse à queue rousse, chouette rayée et urubu à tête rouge sont parmi les espèces qui peuvent être vues avec un peu de chance.

En février dernier, la Ville de Montréal a annoncé qu’elle allait protéger ses terrains adjacents au parc écologique des Sources. Ceux-ci devraient être intégrés au site au cours des prochaines années.

Il s’agit donc d’un endroit peu connu et qu’il fait bon visiter, car il possède une biodiversité unique à Montréal.

TechnoparcOiseaux

Ce regroupement citoyen est né du désir de conservation des terrains verts adjacents au Technoparc. À travers les années, il a notamment contribué à l’aménagement du parc écologique des Sources

Son groupe Facebook regroupe près de 5000 membres, dont la plupart sont amateurs de l’observation d’oiseaux. Ce groupe est également l’organisateur d’une activité de repérage d’espèces en milieu urbain à Montréal au printemps, soit le Défi nature urbaine.

Éco-campus Hubert-Reeves

Il s’agit d’un centre consacré au développement de technologies propres. Outre la création d’emplois et d’investissements verts, sa mission consiste également en la conservation des espaces verts des alentours.

Depuis sa fondation, il a entre autres contribué à la création du parc écologique des Sources et à la conservation de la biodiversité des terrains voisins au Technoparc.

Ce texte a été rédigé dans le cadre de la série Vivre Ici. Ce dossier estival produit par Métro Média présente des lieux d’intérêt situés aux quatre coins de la métropole. L’objectif : faire découvrir aux Montréalais et Montréalaises les endroits où il fait bon s’activer, se promener et se détendre.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Saint-Laurent.

Articles récents du même sujet