Saint-Laurent

La ville égyptienne d’Akhmîm à l’honneur au MUMAQ

L'exposition au MUMAQ.
L'exposition au MUMAQ. Photo: Olivier Boivin / Métro

Une nouvelle exposition est en cours au Musée des métiers d’art du Québec (MUMAQ) nommée Akhmîm, Égypte: 4 000 ans d’art textile. On y raconte l’histoire de cette ville de tisserands et des femmes qui y produisent des œuvres depuis les années 60.

De nombreuses pièces de vêtements datant du 5e et du 10e siècles y sont notamment présentées, arborant des motifs anciens. C’est à partir de cette tradition tisserande que des femmes égyptiennes ont développé un style de broderie propre à elles.

Aujourd’hui, elles sont plus de 200 à vivre de leur art en perpétuant cette tradition, qui a été longtemps réservée aux hommes. Leur parcours et l’évolution de leur style sont notamment évoqués dans l’exposition.

«Au début, les femmes étaient souvent à l’intérieur, mais au fur et à mesure qu’elles sortaient, elles reproduisaient ce qu’elles voyaient sur leurs œuvres», explique le commissaire de l’exposition, André Azzam.

Émancipation

Passionné par l’artisanat, M. Azzam s’est impliqué pendant plusieurs années au centre communautaire, où les femmes se rassemblent depuis plus de 60 ans pour produire des broderies. Il a participé pendant plusieurs décennies à l’organisation des expositions annuelles du groupe.

Le MUMAQ avait d’ailleurs déjà accueilli en 1983 une exposition sur ce même thème. Cette nouvelle mouture représente pour M. Azzam une nouvelle opportunité de faire découvrir l’histoire de l’émancipation et de la libération des femmes d’Akhmîm qui est survenue depuis la dernière exposition.

«Ce projet a une valeur artisanale, mais également une valeur humaine, explique-t-il. Ces femmes gagnent leurs vies avec ces œuvres et gagnent du même coup le respect du milieu social où elles sont. Elles sont reconnues en Égypte et de plus en plus à travers le monde.»

L’exposition voit le jour après plus de cinq ans de discussions et de reports en raison de la pandémie. Elle est accessible selon les heures d’ouverture du musée.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Saint-Laurent.

Articles récents du même sujet