Saint-Laurent

L'arrondissement de Saint-Laurent poursuivi

Ewan Sauves

Controverse à Saint-Laurent: l’arrondissement est poursuivi en justice par une entreprise en construction pour plus de 2 millions de dollars. L’entrepreneur en question dit avoir été négligé dans l’octroi du contrat du nouveau centre sportif.

Le 20 juin 2013, l’administration DeSousa accorde le contrat de construction du centre sportif de Saint-Laurent à l’entreprise Unigertec, premier soumissionnaire, au coût de 50 millions. Le projet comprendra un terrain de soccer intérieur, une piscine intérieure de 25 mètres, des bassins aquatiques, un gymnase et des salles d’entraînement.

Toutefois, l’entrepreneur en construction EBC estime que l’octroi du contrat ne s’est pas fait dans les règles de l’art. Arrivé deuxième soumissionnaire, EBC soutient que l’arrondissement n’a pas fait les vérifications nécessaires concernant Unigertec. Ce dernier ne respectait pas les critères de compétence et d’aptitude exigés aux documents d’appels d’offres, avance-t-il.

EBC a donc déposé une requête au palais de justice de Montréal, le 10 juillet dernier, et réclame une somme de 2 105 397 $ à l’arrondissement.

«D’ailleurs, à la seule lecture des documents fournis par Unigertec pour faire preuve de sa compétence, la Ville de Montréal se devait de rejeter cette soumission qui ne respectait pas le degré d’expérience exigé de l’entrepreneur et le contrat de construction aurait donc dû être attribué à EBC, qui devenait ainsi la plus basse soumissionnaire conforme», peut-on lire dans la plainte.

Saint-Laurent se défend

L’arrondissement de Saint-Laurent n’est pas du même avis. Unigertec détient une licence d’entrepreneur général émis par la Régie du bâtiment et rien que pour cela, l’entreprise est conforme aux règles.

«La loi est très claire: il faut aller de l’avant avec le plus bas soumissionnaire, a commenté Aref Salem, conseiller de Ville pour le district de Norman-McLaren. Il (EBC) est arrivé deuxième, il voulait le contrat, mais c’est le comité de sélection qui a tranché.» 

M Salem n’a pas voulu donner plus de détails, puisqu’il n’avait pas encore pris connaissance de la requête du plaignant.

À noter que les travaux du nouveau complexe sportif sont exécutés à 40 %.

EBC n’a pas retourné nos appels.

Articles récents du même sujet