Saint-Laurent

240 000$ par jour pour le déneigement dans Saint-Laurent

Il a coûté près de 1 M$ pour déneiger les rues de Saint-Laurent après la tempête. Photo: Sylvain Ryan/TC Media

La tempête de neige qui a frappé le Québec la semaine dernière a coûté plus de 960 000 $ à l’arrondissement de Saint-Laurent. Le déneigement a duré presque cinq jours.

Les opérations de chargement de neige pour dégager les 380 km de rues du territoire ont débuté le 11 septembre à 18h dans le réseau artériel, et le 12 décembre au matin dans le secteur résidentiel. Elles se sont terminées presque en totalité le 16 décembre à 22h.

Le chargement de la neige coûte 240 000$ par période de 24 heures.

Montréal a reçu plus de 25 centimètres de neige lors de la première tempête de l’année, qui s’est étirée du 9 au 11 décembre. Environ 5000 Montréalais ont été privés d’électricité. De nombreuses sorties de route et collision étaient à déplorer, notamment dans la journée de mercredi.

En 2014, 8 547 200$ ont été prévus pour les opérations de déneigement, l’achat de sel et de chlorure de magnésium à Saint-Laurent.

Constats d’infraction
L’arrondissement affirme ne pas être en mesure de chiffrer la valeur des constats d’infractions reliés au déneigement distribués en 2014, puisqu’elle n’est pas responsable du remorquage.

En date du 30 avril 2014, l’arrondissement avait émis 630 constats d’infractions reliés au déneigement. Le Bureau du citoyen n’a pas encore compilé la tempête de la semaine dernière.

En comparaison, en 2013, 816 constats avaient été donnés.

Déneigement écologique et sécuritaire
Dans ses opérations de déneigement, l’arrondissement essaie de plus en plus de préserver la qualité de l’environnement par le recours à des pratiques écologiques.

Dans les dernières années, les équipes ont augmenté considérablement leur utilisation de fondants écologiques. En 2014, on estime que 6000 litres de chlorure de magnésium liquide seront épandus, en plus de 500 tonnes métriques de Bleu fusion, soit du sel enrobé de chlorure de magnésium.

La Voirie évalue présentement les résultats de ce projet-pilote commencé il y a déjà quelques années. Les coûts de l’opération ne sont donc pas encore disponibles.

L’arrondissement vise aussi un maximum de sécurité dans le cadre de ses opérations. Il participe notamment à la Campagne Jessica, et équipe ses véhicules lourds de protections latérales pour protéger les piétons et les cyclistes.

L’installation de ce dispositif coûte au maximum 3000$ par véhicule. Le prix peut varier selon la dimension du camion. Douze véhicules en sont déjà équipés.

 

Articles récents du même sujet