Saint-Léonard
11:33 18 janvier 2021 | mise à jour le: 18 janvier 2021 à 11:33 temps de lecture: 3 minutes

Une nouvelle clinique de dépistage au CIUSSS de l’Est

Une nouvelle clinique de dépistage au CIUSSS de l’Est
Photo: Félix Lacerte-GauthierCarla Gravano, cheffe d’équipe de la clinique de dépistage.

Devant la forte prévalence des cas de COVID dans le nord-est de la ville, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Est-de-l’Île-de-Montréal vient d’ouvrir une nouvelle clinique de dépistage à Saint-Léonard, la troisième sur son territoire.

«On cherchait depuis avant les fêtes un lieu au nord de notre territoire qui serait facile d’accès et assez central pour permettre aux gens de Saint-Léonard et des quartiers environnants d’avoir un site de dépistage», explique Julie Provencher, directrice du programme jeunesse et des activités de santé publique à ce CIUSSS.

L’arrondissement de Saint-Léonard, ainsi que les secteurs environnants de Saint-Michel et de Montréal-Nord sont parmi les plus durement touchés par la COVID sur l’île. Au début du mois, on y observait d’ailleurs une flambée des cas.

«C’est certain que c’est préoccupant. On voit depuis cette semaine des résultats encourageants et une tendance à la baisse au niveau du nombre de cas positif et de cas contaminé. C’est peut-être prématuré, on va suivre ça de près dans les prochaines semaines», ajoute Mme Provencher.

La nouvelle clinique de dépistage, la troisième sur le territoire du CIUSSS de l’Est, aura la capacité d’effectuer environ 200 tests par jour. Elle se situera à l’intérieur de l’aréna Martin-Brodeur, qui accueillait périodiquement une clinique mobile.

«L’affluence aux cliniques mobiles avait diminué avant les fêtes. En ayant un site fixe, mes prédictions seraient qu’on risque, d’ici quelques semaines, d’avoir une meilleure affluence. Comme il ne bougera pas, ça va faire en sorte que les gens vont s’habituer à savoir qu’il y a un site là» estime Mme Provencher.

Elle souligne à cet effet que l’achalandage des deux autres cliniques de dépistages du CIUSSS est plutôt stable. Quant à la clinique mobile, elle pourra dorénavant se concentrer sur des secteurs moins bien desservis, tels que Mercier et Pointe-Aux-Trembles, aux dires de Mme Provencher.

Ouverte cinq jours par semaine

Sur place, l’entrée se fait par une porte latérale pour éviter que les usagers puissent être en contact avec la clientèle et le personnel de l’aréna. Une fois testés, les patients peuvent sortir par une sortie de secours, limitant ainsi les contacts.

La clinique sera ouverte cinq jours par semaine et offrira aussi des heures d’ouverture les mercredis et jeudis soir. Elle aura également la capacité d’offrir des tests rapides.

«Ça s’adressera aux gens qui sont symptomatiques et qui sont en contact étroit avec une personne positive. Le résultat sort en 15 minutes, mais les gens auront leur résultat dans la journée. On ne veut pas qu’il y ait une file d’attente», explique Carla Gravano, cheffe d’équipe de la clinique.

Articles similaires