Saint-Léonard

La collecte des résidus alimentaires gagne d’autres secteurs à Saint-Léonard

L’implantation de la collecte dans les secteurs au sud du boulevard Robert se fera de manière graduelle en 2022. Photo: Archives Métro.

La mise en place de la collecte des résidus alimentaires se poursuit dans l’arrondissement de Saint-Léonard. La collecte est désormais élargie aux immeubles de neuf logements et plus ainsi que dans les industries et commerces-industrie (ICI) des secteurs situés au nord du boulevard Robert.

Ce nouveau ramassage des résidus alimentaires remplace une des deux collectes d’ordures ménagères habituelles, soit celle du mardi.

L’Écoquartier de Saint-Léonard avait distribué des trousses de démarrage dans les bâtiments concernés tout au long de l’été.

Ces trousses comprenaient un bac de comptoir et des outils explicatifs, des sacs compostables et un autocollant précisant les principales matières acceptées et refusées.

Les patrouilleurs de l’Écoquartier et les inspecteurs de l’arrondissement seront présents dans les prochaines semaines dans les rues des secteurs au nord du boulevard Robert, pour répondre aux questions des citoyens et ainsi assurer une bonne transition.

Une initiative pour l’avenir

L’élargissement de cette collecte, soutenu financièrement par la société gouvernementale Recyc-Québec, s’inscrit dans le cadre du Plan directeur de gestion des matières résiduelles (PDGMR) de la Ville de Montréal, établi pour 2020-2025.

 «Les objectifs fixés par le PDGMR 2020-2025 sont ambitieux, mais réalisables. En incluant les immeubles et les ICI de ces nouveaux secteurs, nous voulons contribuer à atteindre l’objectif fixé de détourner 60% des matières organiques qui se retrouvent dans les ordures ménagères vers la collecte de résidus alimentaires d’ici 2025», indique Laura Boily-Auclair, chargée de communication pour l’arrondissement de Saint-Léonard.

L’arrondissement a également indiqué vouloir atteindre l’objectif de 100% d’ici 2030, afin de favoriser la lutte contre les changements climatiques.

«En triant convenablement les matières, il serait possible de réduire de 55% les ordures ménagères d’un foyer. Lorsque les matières organiques se retrouvent dans les sites d’enfouissement, elles créent du méthane par leur décomposition. Ce gaz à effet de serre est encore plus dommageable pour l’environnement que le gaz carbonique. En triant adéquatement les matières organiques, les citoyens peuvent contribuer à transformer ces résidus en compost ou même en énergie, plutôt qu’en déchet.»

L’union fait la force

Pour assurer une bonne transition et une collecte la plus écologique possible, l’arrondissement appelle à la collaboration de l’ensemble de la population léonardoise.

«Le défi est grand et s’accompagne d’une volonté collective de diminuer considérablement la quantité d’ordures envoyées vers les sites d’enfouissement. Cette nouvelle mesure vise à encourager des comportements plus respectueux de l’environnement pour tous. C’est pourquoi la participation des citoyens, des entreprises et des commerçants est primordiale dans l’atteinte de ces objectifs.» 

Pour plus de renseignements

Les résidents qui souhaitent avoir plus de renseignements sur cette collecte, sur les matières acceptées et refusées, ou obtenir des conseils pour faciliter leur participation peuvent consulter le site internet de l’arrondissement. Ils peuvent également contacter l’Écoquartier de Saint-Léonard par téléphone au 514 328-8444 ou en se rendant directement sur place au 7800, rue de la Salette.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet