Saint-Léonard

Un mois après l’expropriation du Boulevard, où en est-on?

aller simple
Sur la soixantaine de commerçants en activité il y a six mois, seulement une dizaine demeurent encore ouverts. Photo: David Flotat/Métro

Alors que la Société de transport de Montréal (STM) est officiellement devenue propriétaire du centre commercial Le Boulevard le 1er décembre, l’exode des commerces semble se poursuivre, malgré l’arrivée d’un nouveau gestionnaire immobilier.

L’arrivée de Trangesco, filiale commerciale de la STM et du nouveau gestionnaire immobilier Colliers International mandaté par celle-ci pour s’occuper du centre d’achats, n’a pour l’instant «rien changé» à la situation, selon les commerçants encore sur place.

«La nouvelle gestion est là depuis un peu plus d’un mois, et de plus en plus de boutiques vont partir à la fin du mois de janvier, affirme le gestionnaire d’un commerce de détail. Nous aussi nous y réfléchissons de plus en plus, car les affaires ne sont pas bonnes.»

«À la suite de l’arrivée de la STM, il y a eu un petit-déjeuner pour rencontrer l’ensemble des commerçants pour discuter de la situation, mais ça ne nous a pas vraiment convaincus», déclare quant à lui un autre gérant.

Centre fantôme

Depuis quelques semaines, la fréquentation du centre serait en forte baisse selon les commerçants.

Une situation «catastrophique» qui s’explique par le manque d’accessibilité en raison des travaux effectués devant le centre, mais aussi par le départ de nombreux magasins et restaurants.

«Aujourd’hui, à part une pâtisserie, il n’y a plus aucun restaurant d’ouvert dans le centre, car ils sont tous partis, confie la gérante du magasin OK Kids. Pour ne rien arranger, les clients doivent faire le tour et rentrer directement dans les grands commerces par l’arrière du centre. Ils ne passent donc plus dans les couloirs et ça nous pénalise en tant que petits commerces.»

Au moment de l’annonce faite par le ministère des Transports à la fin de l’été dernier comme quoi le centre resterait finalement ouvert, une soixantaine d’enseignes étaient en activité.

Aujourd’hui, près de six mois plus tard, seulement une dizaine sont toujours ouverts.

«Les discussions se poursuivent», selon la STM

Interrogée sur la fréquentation en déclin du centre, la STM a préféré se montrer rassurante, tout en rappelant que la situation sanitaire a aussi son rôle à jouer dans la baisse d’achalandage.

«Les mesures en vigueur ont évidemment un impact, comme dans l’ensemble du commerce de détail au Québec, explique Philippe Déry, conseiller corporatif de la STM. Des observations visuelles effectuées sur place tendent à démontrer que Le Boulevard reste apprécié et populaire auprès des résidents du secteur.»

En ce qui concerne le départ de certains commerces, la STM indique que les discussions continueront au cours des prochains mois.

La STM est propriétaire depuis le 1er décembre seulement et la période des Fêtes étant déjà occupée pour les commerçants, les discussions seront appelées à se poursuivre pour les prochains mois. De nombreux commerces ont manifesté de l’intérêt pour rester et les discussions se poursuivent.

Philippe Déry, conseiller corporatif de la STM

Plus de clarté réclamée par les commerçants

L’ensemble des commerçants interrogés s’entendent pour dire que la STM doit être plus claire dans ses communications.

«Nous les avons rencontrés récemment avec les autres magasins. Une grande partie d’entre nous sommes en colère, car la STM n’est pas claire dans ce qu’elle nous annonce», affirme une gérante d’un magasin de vêtements.

Ce serait plus facile s’ils nous disaient vraiment ce qu’ils comptent faire pour redynamiser le centre. Il n’y a pas de plan d’action concret.

Une gérante d’un commerce du Boulevard

Certains déplorent le fait que les rares clients qui fréquentent encore le centre commercial ne semblent pas être au courant que celui-ci restera ouvert.

«Tous les clients pensent que le centre va fermer. La question revient au minimum trois ou quatre fois par jour. Pour moi, la STM doit faire plus de publicité à propos de ça.»

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de St.Léonard.

Articles récents du même sujet