Saint-Léonard

Meurtre de Meriem Boundaoui: le second suspect arrêté

Sophie Roy, directrice par interim du SPVM, en a fait l'annonce aujourd'hui au poste de quartier 42, accompagnée de la mairesse Valérie Plante et du commandant de la Section des crimes majeurs, M. Paul Verreault.
Sophie Roy, directrice par interim du SPVM, en a fait l'annonce aujourd'hui au poste de quartier 42, accompagnée de la mairesse Valérie Plante et du commandant de la Section des crimes majeurs, Paul Verreault. Photo: Adrian Banville

Le SPVM a arrêté ce matin un deuxième suspect dans l’affaire de l’homicide de la jeune Meriem Boundaoui, 15 ans, victime collatérale d’une fusillade dans Saint-Léonard en février 2021.

Deux jours après l’arrestation du premier suspect, l’annonce confirme donc que les deux individus présumément impliqués directement dans le meurtre de la jeune fille ont bel et bien été arrêtés.

Nous espérons que ces arrestations vont amener un peu de réconfort à la famille de Meriem, qui a été durement éprouvée par ce drame.

Sophie Roy, Directrice par intérim du SPVM

« On est toujours en enquête, le travail se continue sur le terrain. On est en lien direct avec le DPCP pour l’évolution de l’enquête, mais je confirme que c’est la [deuxième] personne qui était impliquée directement dans le meurtre », a affirmé le commandant de la Section des crimes majeurs, Paul Verreault, qui n’est toutefois pas encore en mesure de désigner qui des deux suspect est le tireur.

Le SPVM indique avoir aussi procédé à l’arrestation de quatre autres hommes âgés de 22 à 27 ans et qui seraient liés aux deux suspects appréhendés pour différents chefs d’accusation allant de proférer des menaces à des voies de fait avec lésion et trafic de stupéfiants.
Malgré les fouilles effectuées hier dans l’est de la ville, l’arme du crime n’aurait pas été retrouvée à ce jour, selon le commandant.

Un meurtre qui a durement touché la communauté

« Je voudrais féliciter toutes celles et ceux qui ont travaillés sur ce cas, celui de Miriem Boundaoui, qui est une victime innocente de cette augmentation de la violence armée », a pour sa part exprimé la mairesse de Montréal, Valérie Plante, présente pour l’annonce.

« Ça nous touche tous et toutes, et de voir aujourd’hui une deuxième personne arrêtée pour ce crime horrible, ça fait du bien, surtout [à] la famille […], mais aussi aux montréalais et montréalaises. », a-t-elle ajouté.

Meriem Boundaoui
La jeune Meriem Boundaoui, décédée le 7 février 2021 à l’âge de 15 ans des suites d’une fusillade dont elle n’était pas la cible. /CP: Facebook

La jeune Meriem Boundaoui est décédée le 7 février 2021 d’une balle perdue l’ayant atteinte au haut du corps alors qu’elle était assise sur le siège passager d’un véhicule immobilisé au croisement des rues Jean-Talon et Valdombre, dans Saint-Léonard. Deux individus situés à bord d’un véhicule d’où provenaient les décharges avaient alors pris la fuite.

La jeune fille n’était pas ciblée par la fusillade. Son meurtre a profondément bouleversé la communauté léonardoise.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de St.Léonard.

Articles récents du même sujet