Soutenez

Axes cyclables traversant l’A-40: pas pour demain

Le viaduc Lacordaire, sur lequel devrait passer le futur Réseau express vélo Photo: Matéo Gaurrand-Paradot, Métro Média

REV sur Lacordaire, pistes cyclables sur Viau, Robert et Langelier… L’année 2022 aura été marquée par de nombreuses annonces en matière d’infrastructures cyclables à Saint-Léonard. Pourtant, sans échéance, la marchandise risque de ne pas être livrée de sitôt.

Malgré les annonces de nouveaux axes cyclables sur plusieurs boulevards, le constat reste le même: Saint-Léonard n’est toujours pas relié aux autres arrondissements par des pistes cyclables et aucun échéancier n’a été dévoilé pour ces projets.

Un problème majeur se pose pour trois de ces quatre infrastructures cyclistes: la traversée de l’autoroute 40, dont les infrastructures, bretelles et viaducs sont gérés par le ministère des Transports (MTQ).

Un agenda déterminé par les réfections

Plus d’informations sur les dates de construction des voies cyclables devraient être dévoilées au courant de l’automne, indique la Ville  de Montréal, contactée par Métro.Celle-ci affirme aussi planifier les axes cyclables selon les travaux de réfection à faire.

De son côté, le MTQ, explique à Métro qu’il «planifie [en collaboration avec la Ville-centre] la réparation des ponts existants à la hauteur des boulevards Lacordaire et Langelier». Le ministère précise que «les projets sont au début du processus de planification» et que «plusieurs options sont à l’étude».

L’autoroute métropolitaine représente un défi pour le réseau cyclable léonardois. Photo: Matéo Gaurrand-Paradot

Viau, l’axe oublié

Si la rénovation des viaducs Lacordaire et Langelier figure dans les plans du MTQ, le viaduc Viau ne connaît pas un tel intérêt.La conseillère d’arrondissement Suzanne De Larochellière affirme pourtant que Saint-Léonard a réitéré auprès du MTQ ses demandes à ce sujet.

Pourtant, le MTQ ne trouve aucune trace d’une telle demande de l’Arrondissement et précise que les discussions à propos de la rénovation des viaducs se déroulent avec la ville-centre.

Les candidats s’expriment. Métro est entré en contact avec quatre des six candidats dans Jeanne-Mance–Viger pour connaître leur avis sur la rénovation des viaducs et l’implantation de pistes cyclables. Il n’a pas été possible de joindre les candidats du Parti québécois et du Parti canadien du Québec.

Marie-Josée Forget, candidate de Québec solidaire, croit que «dans une perspective de réduire nos émissions de CO2, c’est impossible de ne pas vouloir changer la façon de se déplacer dans la circonscription» et trouve légitimes les demandes de la Ville et de l’arrondissement auprès du MTQ.

Julie De Martino, candidate de la Coalition avenir Québec, s’engage en cas d’élection «à rencontrer les initiateurs du projet et, au besoin, à les accompagner dans leurs démarches auprès du gouvernement du Québec».

La députée libérale sortante, Filomena Rotiroti, soutient qu’en cas de réélection, elle appuiera l’Arrondissement dans ses démarches. Elle ajoute que «ce qui [lui] importe, c’est la sécurité des gens qui vont prendre le vélo».

Chakib Saad, du Parti conservateur du Québec, pense qu’il appartient aux gens de déterminer quel est le meilleur moyen de se déplacer. «Je ne vois pas pourquoi on ne serait pas en faveur de donner une option de transport de plus», mentionne-t-il.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de St.Léonard.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.