Saint-Léonard
15:54 30 avril 2015 | mise à jour le: 30 avril 2015 à 15:54 Temps de lecture: 3 minutes

Un nouveau service d’accompagnement pour les personnes en perte d’autonomie

Un nouveau service d’accompagnement pour les personnes en perte d’autonomie
Photo: Archives

Un groupe social unique à Saint-Léonard a récemment été créé afin de venir en aide aux membres isolés et vulnérables de la communauté italienne. Les bénévoles du Club 22 s’affaireront à prendre sous leurs ailes des gens en perte d’autonomie, à travers diverses tâches de leur vie quotidienne.

«Depuis quelques années, on reçoit un nombre croissant de demandes d’aide venant de gens plus vulnérables, explique Maria Maiolo, directrice générale des Services communautaires Italos-Canadiens du Québec, l’un des partenaires du projet. Je crois que ce projet apportera du réconfort et du répit à ceux qui en ont besoin, surtout dans le contexte actuel, où le système de santé est surchargé.»

L’objectif principal du club est d’établir une base fiable de bénévoles, qui seront prêts et disponibles à accompagner des gens à l’hôpital, à la clinique, pour faire des courses ou simplement leur tenir compagnie.

Les organisateurs du projet, lors du lancement, le 29 avril.
Les organisateurs du projet, lors du lancement, le 29 avril.

«Il s’agit d’un programme unique, mentionne Pat Buttino, directeur du Centre Leonardo da Vinci. Les membres du club recevront la formation appropriée, les rendant aptes à accomplir les tâches exigées. En échange de leur temps et dévouement, ils pourront profiter de petits bénéfices d’adhésion, comme des réunions entre amis, des sorties et des activités de groupe variées.»

Le Club 22 a en fait une approche à deux volets. Premièrement, les Services communautaires Italo-Canadiens coordonneront les bénévoles et recevront des demandes référées soit par le CSSS, par des travailleurs sociaux, par des membres de la famille des gens en difficulté ou par ces individus eux-mêmes.

Ensuite, le Centre communautaire Leonardo da Vinci s’occupera de l’aspect social du club, en accueillant les réunions et en planifiant les activités sociales des bénévoles.

Bénévoles recherchés
Pour l’instant, les responsables du projet estime que 22 bénévoles suffiront à combler les besoins, d’où le nom de l’organisme.

«On se doute toutefois que la demande va se faire de plus en plus grande au fil des mois, souligne Maria d’Alesio, présidente du club. C’est pourquoi on ne refusera aucune offre de bénévolat. On souhaite que le plus de personnes possibles puissent profiter de nos services.»

Les personnes intéressées à se joindre au Club 22 peuvent contacter Matilde Salvatore, au 514 274-9461, ou au msalvatore@scciq.com.

Articles similaires