Saint-Léonard

Rue Puyseaux : chantier ralenti par la grogne des citoyens

Photo: TC Media Catherine Paquette

Alors qu’il ne reste que les arbres à planter, l’aménagement d’îlots de verdure sur la rue Puyseaux est suspendu jusqu’à la séance d’information qui permettra de consulter une fois de plus les résidents en colère devant d’ajout de ce mobilier sur leur rue résidentielle.

C’est la deuxième fois que l’arrondissement ralenti l’installation de ces îlots, pour répondre aux citoyens qui s’y opposent. Une deuxième consultation citoyenne est prévue à la fin octobre.

«Nous avons fait une autre étude de circulation, a répondu Gilles Rainville, directeur d’arrondissement. Les travaux sont arrêtés et nous attendons les résultats avant de rencontrer les résidents à nouveau.»

Dernièrement, le directeur d’arrondissement a ordonné d’attendre avant de procéder à la plantation d’arbres, afin de recueillir une fois de plus les avis des résidents lors d’une séance d’information à la fin octobre.

«Je ne voulais pas être dans une position que si jamais on a à modifier ou à enlever ces îlots, qu’on ait à abattre des arbres», Gilles Rainville a expliqué aux citoyens lors du conseil d’arrondissement le 5 octobre.

Une rencontre aura lieu le 26 octobre, où chaque résident de la rue et des intersections aura un «droit de vote». Les résidents en seront avisés sous peu.

À noter que l’arrondissement a déjà déboursé une pénalité de 6000 $ à l’entrepreneur dans ce dossier.

Consultation
Voyant les plaintes s’accumuler, le maire d’arrondissement, Michel Bissonnet, avait déjà fait «arrêter les travaux» une première fois, du 11 au 17 août, le temps de consulter les résidents.

Or, lors du conseil d’arrondissement au mois de septembre, plusieurs citoyens se plaignaient de ne pas avoir été consultés.

Malgré la vingtaine de lettres envoyées aux résidents avant l’installation des saillies au centre de la voie, le nouveau mobilier urbain divise les citoyens. Selon M. Bissonnet, 18 personnes avaient été consultées avant l’installation des îlots.

«On a envoyé une lettre pour faire connaitre votre opinion et on a eu 14 réponses 9 résidents qui étaient pour, 4 qui étaient contre et 1 qui n’avait pas d’opinion», a énuméré M. Bissonnet.

Les retards dans l’installation de la signalisation, l’allure du mobilier, son utilité et son emplacement déplaisent aux résidents de la rue. Les îlots, qui devaient ralentir la circulation, sont «dangereux» aux yeux de plusieurs.

Le maire a proposé lors du conseil de septembre une rencontre d’information où «tous les élus seraient présents».

Moins nombreux, les citoyens sont tout de même revenus au conseil du mois d’octobre. Ils ont dit n’avoir eu aucune nouvelle de la rencontre proposée.

Réduction de la vitesse
Selon Dominic Perri, conseiller de ville, les îlots ont été installés pour réduire de «façon permanente» une problématique de vitesse. Ces îlots remplacent des pots de fleurs qui ont également valu des plaintes des citoyens pour malpropreté.

«Quand le temps est venu de refaire la rue, nous avons pensé pour répondre aux problèmes de vitesse trouver une solution permanente qui réduit la vitesse, qui coûte moins cher et qui est efficace pour l’enlèvement de la neige et l’écoulement des eaux», explique M. Perri.

 

Articles récents du même sujet