Sud-Ouest

Retour au nom original pour la Saint-Jean dans le Sud-Ouest

Retour au nom original pour la Saint-Jean dans le Sud-Ouest
Photo: Gracieuseté

Les organisateurs du Festival du Solstice d’été dans le quartier du Sud-Ouest sont ébranlés par la controverse suscitée par cette première édition qui revient au nom original de «Fête de la Saint-Jean du Sud-Ouest».

«Nous avons commis une erreur de ne pas mettre assez de l’avant la Fête nationale des Québécois. À l’origine, on voulait simplement organiser un festival convivial et festif.  Notre intention ce n’était pas du tout de choquer, mais de rassembler les Québécois», a expliqué Julie Bourbonnière, directrice des communications de l’événement produit par le Théâtre Auguste, en collaboration avec l’arrondissement du Sud-Ouest et la Société de développement commercial (SDC) Les Quartiers du Canal.

Six modèles d’affiches ont été présentés aux différents partenaires. «Cette année, la thématique est un monde de traditions et dès 1646, on allumait des feux le long du fleuve pour inviter les Canadiens français de partout à célébrer la fête des semences. Le solstice d’été a rapport avec la Fête nationale», ajoute-t-elle.

Les trois partenaires ont approuvé d’un commun accord l’une des six affiches proposées qui omet toutefois le nom de la Fête nationale. Le communiqué original explique que la rue Notre-Dame Ouest bouillonnera d’activités du 22 au 24 juin prochain avec 50 artistes, défilé et foire commerciale. À la 4e ligne, on ajoute : au cœur des célébrations: la Fête nationale du Québec.

Indignation

Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont souligné leur indignation. «Ce n’est pas l’arrivée de l’été qu’on veut célébrer! C’est la fête du peuple québécois!», a écrit l’un d’eux.

Le conseiller municipal de Saint-Henri-Ville Émard, Alain Vaillancourt, a dû s’expliquer au micro de Paul Arcand au 98,5 FM.

«La Fête nationale est au cœur des festivités avec des discours patriotiques», a-t-il dit en admettant que l’affiche sera corrigée sous peu.

Plusieurs ont déploré le revirement des organisateurs qui prônent la célébration de la Fête de la Saint-Jean et non de la Fête nationale du Québec. Le maire de l’arrondissement Benoit Dorais a réagi aux nombreuses critiques publiées sur Facebook.

«Il s’agit ici de la plus importante Saint-Jean jamais présentée dans le Sud-Ouest! Deux jours de célébrations, une tonne d’activités variées pour les petits et les grands. La Fête nationale du Québec s’inscrit comme la grande activité qui va clôturer notre grande foire commerciale qu’est le Festival Solstice d’été […]. Ça va être toute une célébration», a écrit M. Dorais.

De son côté, Andy-Riwan Gernet, le directeur des communications de la Société de Développement commercial (SDC) Les Quartiers du Canal, a déploré la controverse. «Ce n’était pas du tout notre volonté de mettre de côté la fête de la Saint-Jean», soutient-il.

Interpellé sur cette controverse, le spécialiste des communications, Steve Flanagan, estime que les organisateurs auraient dû être sensibles à la question de la Fête nationale. «C’est une crampe au cerveau. Cela renvoie comme perception qu’on n’assume pas un événement lié à la Fête nationale. C’est ça qui choque tant les Québécois », commente le président de Flanagan relations publiques.

Programmation

La Fête de la Saint-Jean de l’arrondissement du Sud-Ouest aura lieu du 22 au 24 juin sur la rue Notre-Dame Ouest, entre l’avenue Atwater et la rue Saint-Augustin, sur la scène de la place du Bonheur-d’Occasion, à l’angle des rues Notre-Dame Ouest et Rose-de-Lima.
Le coup d’envoi de la Fête nationale sera donné le 22 juin avec un concert de Loco Locass, à la place Bonheur-d’Occasion. Le 23 juin, ce sera au tour d’Alfa Rococco et de Xavier Caféine, tandis que la musique se poursuivra le 24 juin avec Sarahmée et la formation franco-acadienne Radio Radio.

Le communiqué ajoute que cette célébration est soutenue par le Mouvement national des Québécoises et Québécois.

Plus d’infos: festivalsolsticemontreal.com