Sud-Ouest
17:54 1 mai 2020 | mise à jour le: 1 mai 2020 à 17:54 temps de lecture: 2 minutes

Ombudsman de Montréal: des plaintes réglées dans le Sud-Ouest

Ombudsman de Montréal: des plaintes réglées dans le Sud-Ouest
Me Johanne Savard passera le flambeau de son poste d’ombudsman après 17 ans de service. Elle sera remplacée prochainement et on ne connait pas encore la personne qui prendra le relais.

Trois dossiers portés à l’intention de l’ombudsman de Montréal (OdM) ont été réglés sur le territoire du Sud-Ouest, l’an dernier. Ceux-ci portaient entre autres sur le remboursement pour le branchement au réseau d’aqueduc et la sécurité routière dans une rue.

En 2019, le protecteur du citoyen a traité près d’une quarantaine de plaintes, dont 32 nouveaux dossiers, provenant de citoyens de l’arrondissement, révèle le 16e rapport annuel du bureau de Me Johanne Savard. Plus de la moitié de ces requêtes ont toutefois été redirigées, puisque l’OdM ne représentait pas le dernier recours.

Parmi les dossiers réglés, celui d’une citoyenne craignant que l’aménagement d’une ruelle verte complique l’accès à son stationnement et cause des risques de sécurité. Ce projet a été mis en suspens puisque peu de riverains ont participé aux consultations.

Des propriétaires d’une maison centenaire a pu obtenir un remboursement de plus de 1000$ pour le branchement au réseau public d’aqueduc et d’égout alors que l’arrondissement refusait de payer. Les tuyaux de la résidence avaient été endommagés lors de travaux chez leur voisin immédiat.

Des mesures ont aussi été apportées dans une rue où la circulation s’est accrue en raison d’un chantier de construction à proximité. Le sens de la circulation a été modifié et la limite de vitesse a été réduite à la suite de plaintes citoyennes à l’ombudsman.

En traitement

Certains dossiers sont encore en traitement, notamment sur les frais d’occupation du domaine public. Un enjeu qui se retrouve dans d’autres arrondissements. Plusieurs citoyens contestent d’être facturés pour des marches ou des balcons qu’ils ne peuvent retirer, constate l’ombudsman.

La sécurisation d’une ruelle est aussi encore sous enquête. Une citoyenne réclame diverses mesures, dont de bloquer un des accès par des bollards, comme c’est le cas pour d’autres ruelles environnantes.

Les autres plaintes transmises à l’OdM concernent entre autres le bruit, les services aux citoyens, le domaine animal et le réseau cyclable.

1966

Pour l’ensemble de la Ville de Montréal, l’ombudsman a traité 1966 demandes, dont 1910 nouvelles l’an dernier. Il s’agit d’une augmentation par rapport à 2018.

Articles similaires