Sud-Ouest
15:35 13 mai 2020 | mise à jour le: 13 mai 2020 à 16:46

Un programme pour prévenir les abandons d’animaux de compagnie

Un programme pour prévenir les abandons d’animaux de compagnie
Photo: GracieusetéL’organisme de protection animale, HSI/Canada, fournit principalement de la nourriture dans le cadre de son programme de soutien d’urgence.

Pour prévenir une hausse des abandons, une organisation basée dans le Sud-Ouest offre du soutien d’urgence pour s’occuper des animaux de compagnie. Humane Society International/Canada (HSI) et Les amis HSI ont lancé un programme afin de fournir hébergement temporaire et nourriture.

L’initiative vise à intervenir auprès de personnes qui se retrouvent hospitalisées, dans l’impossibilité de sortir ou en manque de revenus en raison de la COVID-19. Depuis quelque temps, l’organisme intervient aussi auprès d’itinérants, en collaboration avec la Ville de Montréal.

«C’est de s’assurer que les meilleures décisions soient prises dans l’intérêt de tout le monde, que les gens n’auraient pas éventuellement à se départir de leurs animaux. Il y a une option de garde temporaire pour eux», explique la responsable de campagne pour HSI/Canada, Émilie-Lune Sauvé.

Leur aide se décline aussi à travers la livraison de nourriture, de médicaments et de fourniture ainsi que dans le transport d’urgence vers des cliniques vétérinaires. Leur soutien permet à certains propriétaires de penser à leurs besoins en retour.

«Il y a des gens qui mettent souvent leurs animaux en premier lieu. Quelqu’un me disait: ‘‘maintenant que j’ai de la nourriture pour mon animal, je peux utiliser l’argent que j’ai pour faire l’épicerie’’. La situation peut causer beaucoup de détresse chez les gens, si on peut alléger un peu cette détresse…», évoque Mme Sauvé.

Auprès de centres d’hébergement temporaire, comme les hôtels où des personnes itinérantes sont logées, le programme de l’HSI a fourni l’équipement nécessaire comme des bols, des cages et de la nourriture.

«Les animaux de compagnie sont des membres de notre famille. Ils sont très près de nous et une bonne source de réconfort dans la situation qu’on vit.» — Émilie-Lune Sauvé, responsable de campagne pour HSI/Canada

Impacts

Si la situation semble stable pour le moment, la pandémie peut avoir des impacts sur les abandons et l’errance des animaux.

«On sait que les vétérinaires ont arrêté les stérilisations. C’est aussi un problème qui peut avoir des répercussions à moyen terme. Au printemps, on sait qu’il va avoir de la reproduction animale», mentionne Mme Sauvé.

Chaque jour, HSI dit répondre à des dizaines de demandes de soutien.

L’organisation aimerait que la Ville de Montréal se dote d’un plan assurant des services d’urgence pour les animaux de compagnie. Selon elle, ces besoins pour la population sont souvent sous-estimés dans ce type de contexte.

La SPCA de Montréal fournit de l’hébergement temporaire seulement dans les arrondissements et villes liées qu’elle dessert.

Infos: qcresponse@hsicanada.ca ou 438 680-3425

Articles similaires