Sud-Ouest
08:00 3 mai 2021 | mise à jour le: 2 mai 2021 à 13:54 temps de lecture: 3 minutes

La liberté de presse selon Nicolas Brasseur

La liberté de presse selon Nicolas Brasseur
Photo: ArchivesLe 3 mai est la Journée mondiale de la liberté de la presse.

Le 3 mai, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et tous les pays démocratiques de la planète ont souligné la 30e Journée mondiale de la liberté de la presse.

La Journée mondiale de la liberté de la presse sert à rappeler aux gouvernements la nécessité de respecter leur engagement en faveur de la liberté de la presse et représente une journée de réflexion pour les professionnels des médias. Pour souligner l’occasion, Métro Sud-Ouest prend la liberté de… vous présenter Nicolas Brasseur, le journaliste qui couvre la vie de votre quartier.

Quel est votre regard sur la question de la liberté de presse?

Tous les journalistes vous le diront. La liberté de presse est un principe fondamental dans notre société, particulièrement en temps de pandémie lorsque les gouvernements prennent des décisions importantes qui affectent la vie quotidienne de la population.
Aussi, pour le bien de la démocratie et de l’intérêt public, les journalistes doivent exercer leurs fonctions dans des conditions de travail propices.

Si c’est le cas au Canada, la liberté de presse n’est malheureusement pas au même pied d’égalité dans tous les pays.

Quel est votre point de vue sur le phénomène des fausses nouvelles (fake news)?

Le travail de journaliste est plus important que jamais lorsque l’on regarde les fausses nouvelles qui circulent constamment sur les réseaux sociaux. En plus d’informer, on doit également faire la lumière sur un événement, une situation ou des faits qui pourraient être faux. La Journée mondiale de la liberté de la presse est un bon moment pour rappeler à tous et à toutes l’importance de vérifier la provenance de l’information. En cas de doute, quelques recherches permettent parfois d’éclaircir le sujet.

Comment percevez-vous le rôle d’un journaliste de proximité?

Le journaliste qui couvre l’information locale a un regard différent sur l’actualité. Tout d’abord, il permet de traiter des sujets qui ne sont pas toujours abordés par les plus grands médias. Ensuite, le journaliste de quartier essaie de trouver un angle local à chacun des sujets afin d’apporter certaines informations ou précisions propres aux quartiers. Finalement, il permet à la population locale de se faire entendre auprès de leurs élus sur différents enjeux importants.

Articles similaires