Sud-Ouest

Encore une fermeture de comptoir postal dans le Sud-Ouest

Comptoir postal Pointe-Saint-Charles
Le comptoir postal de Pointe-Saint-Charles, situé dans le IGA Mullins, fermera le 31 janvier 2022. Photo: Josie Desmarais

L’histoire se répète dans l’arrondissement du Sud-Ouest, où le comptoir postal de Pointe-Saint-Charles, situé dans le IGA Mullins, fermera lui aussi le 31 janvier 2022.

Une pétition a été déposée par la Corporation de développement communautaire (CDC) Action-Gardien de Pointe-Saint-Charles, et rassemble plus de 1130 signatures.

Un air de déjà vu, alors que le bureau de Postes Canada situé dans le Jean Coutu du boulevard Monk annonçait aussi sa fermeture le 31 janvier, avant de repousser l’arrêt de ses services au mois de mars prochain.

«Et de deux» clament, ironiques, certains résidents du quartier de Pointe-Sainte-Charles.

Sans préavis, ou annonce de la part de Postes Canada, les habitants viennent d’apprendre avec stupeur que c’est au tour du comptoir postal situé au IGA Mullins d’annoncer sa fermeture le 31 janvier prochain.

Les résidents privés d’un service essentiel de proximité devront alors se déplacer à Saint-Henri ou à Verdun pour avoir accès à un comptoir postal.

«Inacceptable», selon la Corporation de développement communautaire (CDC) Action-Gardien de Pointe-Saint-Charles, qui a déposé une pétition, adressée à la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Filomena Tassi, au député fédéral Marc Miller, ainsi qu’à Postes Canada.

«À court terme, la demande est de surseoir à la fermeture imminente au 31 janvier, le temps qu’une solution pérenne soit trouvée par Postes Canada», fait savoir Camille Trudelle, porte-parole de la CDC Action-Gardien, qui précise aussi que «la mobilisation ne vise pas le IGA, qui n’a probablement pas les conditions réunies pour offrir le service postal». «C’est le mandat et la responsabilité de Postes Canada, société d’État, de garantir un service postal public et de qualité, au cœur de notre quartier», affirme la porte-parole.

Selon Viviane Freedman, résidente du quartier Pointe-Saint-Charles et signataire de la pétition citoyenne, «Postes Canada ne tient pas compte de nous, les aînés, et des personnes à mobilité réduite. Devoir prendre l’autobus pour aller au bureau de poste loin de chez nous, c’est un non-sens. Sans compter les coûts pour les personnes à faibles revenus», explique la résidente.

En plus de la pétition citoyenne, qui rassemble ce jeudi 27 janvier plus de 1130 signatures, la CDC Action-Gardien a également lancé une campagne de cartes postales dont l’envoi est destiné à la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Filomena Tassi, ainsi qu’à Postes Canada.

Même situation dans le quartier voisin de Ville-Émard

Au début du mois de janvier 2002, le bureau de Postes Canada situé dans le Jean Coutu du boulevard Monk annonçait déjà sa fermeture le 31 janvier 2022, sur la décision de la direction du Jean Coutu.

La pétition citoyenne lancée par Aicha Djebari, une résidente du Sud-Ouest, rassemblait rapidement plus de 1000 signatures, et, à la suite de l’intervention du député fédéral David Lametti, la fermeture du comptoir a finalement été reportée au mois de mars 2022, avec un engagement de recherche d’un nouveau local par Postes Canada.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Sud-Ouest.

Articles récents du même sujet