Soutenez

Griffintown: un quartier plein d’effervescence

Photo: Josie Desmarais / Métro

Situé aux abords du centre-ville, le quartier Griffintown est probablement l’un des secteurs du Sud-Ouest les plus dynamiques. Ancien quartier ouvrier, son architecture comporte d’anciennes bâtisses industrielles, tout en intégrant la modernité avec de nouvelles constructions, et la floraison de commerces et de restaurants locaux.

Son nom se réfère au couple Robert et Mary Griffin, qui ont acheté les terres en 1804 et qui ont dessiné un premier plan des rues. Au fil du temps, ce qui était initialement une terre agricole devient un quartier ouvrier, qui accueille usines et travailleurs venus de divers pays, dont l’Irlande.

Un quartier qui aujourd’hui attire de plus en plus d’habitants, charmés par l’effervescence de Griffintown, et  sa proximité avec le canal Lachine qui offre un décor plus calme et naturel.

En déambulant sur les rues Wellington, William ou encore Notre-Dame, il est possible de découvrir une multitude de boutiques locales et de restaurants. Parmi les restaurants incontournables, on retrouve le Grinder, qui propose des mets avec de la viande ou des fruits de mer, le marché italien Richmond et le restaurant libanais Shay, réputé pour ses brunchs copieux.

Les amateurs de décoration pourront profiter des boutiques de meubles rétro, comme les boutiques Deuxièmement, et Antiquité l’Écuyer tous deux sur la rue Notre-Dame, ou encore le magasin-entrepôt Arte sur la rue Murray.

La culture est aussi une partie intégrante de Griffintown, avec le centre Arsenal Montréal qui accueille régulièrement des expositions et événements. Le News City Gas, ancienne usine aujourd’hui reconvertie, ravira les amoureux de culture avec ses expositions extérieures et en ligne, et aussi sa programmation musicale qui comprend des spectacles de musiciens d’ici et d’ailleurs.

Plusieurs galeries bordent également les rues du quartier, comme la Galerie Blouin Division et le Centre d’art de Montréal sur la rue William, et le 1700 la Poste située sur la rue Notre-Dame.

Le parc archéologique de la Pointe-des-Seigneurs 

Situé au bord du canal Lachine, entre les rues des Bassins et des Seigneurs, ce lieu est le seul parc archéologique de Montréal. Des fouilles entamées sur le site en 2001 ont révélé plusieurs artefacts, dont certains sont toujours visibles aujourd’hui. Les archéologues avaient notamment découvert les vestiges d’un réseau hydraulique datant de 1851, d’une maison de l’éclusier construite en 1825 et de diverses entreprises du 19e siècle. 

L’héritage irlandais de Griffintown

Griffintown a accueilli au 19e siècle plusieurs milliers d’Irlandais, qui ont participé à la construction du canal Lachine, du pont Victoria et des voies de chemin de fer du Grand Trunk. L’église Sainte-Anne, construite en 1854, était un lieu de rassemblement pour la communauté catholique. Aujourd’hui détruite, il est possible de voir ses vestiges dans le parc situé au coin des rues des Bassins et de la Montagne. Régulièrement, des événements y sont organisés par la communauté irlandaise montréalaise.

Les vestiges de l’église Sainte-Anne sont visible dans le parc du Faubourg-Sainte-Anne dans Griffintown. / Josie Desmarais/Métro

Ce texte a été rédigé dans le cadre de la série Vivre Ici. Ce dossier estival produit par Métro Média présente des lieux d’intérêt situés aux quatre coins de la métropole. L’objectif: faire découvrir aux Montréalais et Montréalaises les endroits où il fait bon s’activer, se promener et se détendre.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Sud-Ouest.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.