Sud-Ouest

Début des travaux pour stopper le déversement de contaminants dans le fleuve

Photo: TC Media/Archives

Les travaux ayant pour but de freiner le déversement de contaminants de parts et d’autres de l’autoroute Bonaventure ont été lancés mercredi.

La Société des ponts fédéraux Jacques-Cartier et Champlain a indiqué mardi qu’une voie de l’autoroute Bonaventure, en direction de Montréal, sera pour ce faire fermée jusqu’au mois de décembre

Une trentaine de puits de pompage seront installés du côté ouest de l’autoroute Bonaventure alors que du côté est, un mur de confinement de 920 mètres sera construit, de même que deux stations de récupération des hydrocarbures.

Ces installations empêcheront les eaux souterraines, qui partent du mont Royal, de s’écouler jusqu’au fleuve après avoir filtré dans les anciens déchets domestiques et industriels se trouvant enfouis entre le pont Victoria et les accès du pont Champlain.

Un dépotoir y était en opération de 1866 à 1966, ce qui explique qu’aujourd’hui, la présence d’hydrocarbures, d’azote ammoniacal et de métaux dissous est détectée dans cette eau souterraine.

La Ville de Montréal, qui est propriétaire d’un terrain dans le secteur, consacrera de son côté 76M$ pour stopper le déversement des contaminants dans le fleuve.

Ces travaux sont d’une valeur de 30M$.

Articles récents du même sujet