Verdun

Piste cyclable populaire

Piste cyclable populaire
Photo: IDS/Verdun Hebdo - Katrine DesautelsAprès l’analyse du projet de bandes cyclables sur la rue de Verdun, une séance d’informations devrait avoir lieu en novembre pour permettre aux citoyens de faire valoir leur point de vue.

Les cyclistes ont été nombreux à emprunter la piste de la rue de Verdun pourtant controversée, entre les rues Godin et Henri-Duhamel, à Verdun cet été. Environ 350 personnes l’ont sillonnée chaque jour, avec des pointes pouvant atteindre 1000 cyclistes durant les fins de semaine.

L’engouement ne semble pas s’essouffler cet automne. En septembre, 500 personnes se sont déplacées en vélo quotidiennement dans chaque direction selon des données de l’arrondissement. Ces chiffres sont équivalents à la moyenne journalière enregistrée par les compteurs sur l’ensemble de l’île.

Les statistiques de Verdun surpassent même certains arrondissements, par exemple Hochelaga. «On a fait le projet pilote cette année, et ça se poursuit jusqu’en novembre. On recommencera au printemps avec le même projet, mais changé ou bonifié en fonction des commentaires qu’on aura eu», explique le maire Jean-François Parenteau.

C’est en 2021 que la décision d’implanter la piste cyclable de façon permanente pourrait être prise. «On le fait de cette façon parce qu’on voulait une consultation concrète sur le terrain», précise M. Parenteau.

Pétition

Un aménagement séparant la circulation automobile de la bande cyclable est nécessaire pour créer un réel sentiment de sécurité a expliqué une représentante de l’Association pour la mobilité active de Verdun (AMA-V), Camélie Girard, lors du dernier conseil.

Elle a déposé une pétition de 1300 signatures pour demander à ce que le projet pilote soit maintenu sur la rue de Verdun. Quelques recommandations y figurent, telles qu’introduire immédiatement une bordure de protection.

De plus, le document souligne la nécessité d’installer des feux de cyclistes sur la rue Henri-Duhamel, aux angles des rues de Verdun et du boulevard LaSalle. L’AMA-V désire également que l’arrondissement fasse la promotion de solutions de mobilité durable afin d’offrir une alternative à l’auto.

Le mois dernier, une autre pétition avait été déposée pour dénoncer la perte d’espaces de stationnement. Quelque 275 cases ont été retirées en aménageant les trois kilomètres de bandes cyclables. Le stationnement sera à nouveau disponible du côté pair de la rue durant l’hiver.

Le maire Parenteau est d’avis que ces pétitions sont un geste démocratique qui vient bonifier la discussion.