Villeray – Parc Ex – Petite-Patrie
15:48 3 juin 2021 | mise à jour le: 3 juin 2021 à 15:48 temps de lecture: 3 minutes

Marjorie Villefranche de la Maison d’Haïti, citoyenne d’honneur de Montréal

Marjorie Villefranche de la Maison d’Haïti, citoyenne d’honneur de Montréal
Photo: Julien Lachapelle/Métro MédiaMarjorie Villefranche

La directrice générale de l’organisme Maison d’Haïti Marjorie Villefranche a été faite citoyenne d’honneur de Montréal. Elle a reçu ce titre par la mairesse de Montréal Valérie Plante samedi dernier dans le cadre d’une cérémonie ayant eu lieu au parc Frédéric-Back.

Mme Villefranche est la troisième personne à recevoir ce titre depuis le 17 mai (Journée de la Fondation de la Ville de Montréal) après l’ancienne ministre péquiste Louise Harel et la directrice régionale de santé publique, la Dre Mylène Drouin.

«J’ai trouvé ça très gentil. Je ne pensais pas que je recevrais un titre comme ça dans ma vie. Je ne le réalise pas encore.» – Marjorie Villefranche, directrice générale de la Maison d’Haïti

Pour Valérie Plante, il n’y avait aucun doute que la directrice générale de Maison d’Haïti devait recevoir cet honneur. Selon elle, Mme Villefranche est une «actrice de premier plan» dans l’arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension qui travaille extrêmement fort pour le bien de la communauté et pour lutter contre la discrimination.

«Elle s’implique corps et âme pour l’éducation et l’intégration des personnes et des familles immigrantes, ainsi que pour la création et le développement de liens étroits avec la société d’accueil. Afin de la remercier pour son travail exemplaire et son engagement envers l’inclusion et la diversité à Montréal, je suis fière de lui décerner, au nom de la Ville de Montréal, le titre de citoyenne d’honneur», a indiqué la mairesse de Montréal lors de la cérémonie.

Plusieurs années de travail

Marjorie Villefranche travaille à la maison d’Haïti depuis 1975 soit trois ans après la création de l’organisme. Elle occupe le poste de directrice générale depuis près de 11 ans. Les différentes missions de la maison d’Haïti sont d’accueillir, éduquer et intégrer et améliorer les conditions de vie des personnes d’origine haïtienne, afrodescendantes et immigrantes.

«Ça s’appelle la Maison d’Haïti parce que ce sont des Haïtiens qui l’ont créée et au départ, ils l’avaient créée pour la communauté, mais c’est devenu au fil du temps un service pour les nouveaux arrivants», mentionne Mme Villefranche.

Concernant le futur de l’organisme communautaire, la directrice générale a l’intention de développer un programme offrant des activités aux jeunes.

«On le fait déjà, mais mon rêve, ça serait que chaque jeune dans le quartier sache jouer d’un instrument de musique et sache faire quelque chose de précieux qui garderait pour le reste de nos jours», affirme-t-elle.

Articles similaires