Villeray – Parc Ex – Petite-Patrie
10:47 11 juin 2021 | mise à jour le: 11 juin 2021 à 10:47 temps de lecture: 4 minutes

Des cours de bachata offerts au parc Villeray pour l’été

Des cours de bachata offerts au parc Villeray pour l’été
Photo: Julien Lachapelle/Métro MédiaLes cours de bachata de TIPICA sont offerts en soirée les mercredis et les vendredis au parc Villeray

L’école de danse TIPICA offre aux résidents de la Ville de Montréal des cours de Bachata au parc Villeray pour amener l’ambiance de la République dominicaine dans le quartier du même nom.

«On est à la fois une école de danse et des organisateurs d’événements», explique la fondatrice de TIPICA, Julie Girard.

La bachata est une danse provenant de la République dominicaine. Elle peut être considérée comme étant un mélange de boléro avec des influences musicales d’origine africaine et d’autres styles de danse comme le cha-cha-cha ou le tango.

Un amour pour le quartier et le parc Villeray

Julie Girard, qui donne des cours de Bachata depuis sept ans, a fondé son école en 2017. Avant de s’installer dans le parc Villeray il y a trois ans, l’école de danse donnait des cours dans plusieurs bars du quartier.

«On a toujours été dans ce quartier et on l’adore. On y a construit notre communauté», raconte la fondatrice.

Malgré la pandémie de la COVID-19, TIPICA a continué d’offrir des cours en 2020.

«Quand la possibilité d’aller dans les parcs n’était plus là, on a fait des cours en ligne quatre soirs par semaine. On continue d’offrir un mode hybride, car avec la pandémie, les gens ont pris de nouvelles habitudes de vie », explique Mme Girard.

Le professeur de danse chez TIPICA et partenaire de Julie Girard, Steven Rajarison, mentionne que le parc Villeray représente bien la maison TIPICA. «On a eu d’autres options de parcs, comme le parc Jarry, pour offrir nos activités, mais on voulait revenir dans ce parc lors du premier déconfinement. Il n’y aurait pas de place pour nous dans un autre parc», précise-t-il.

Beaucoup d’intérêt pour les cours

Plusieurs personnes se sont inscrites au cours depuis qu’ils ont recommencé à l’extérieur en mai dernier. À chaque séance, le mercredi et le vendredi soir, Julie Girard et Steven Rajarison s’occupent chacun d’un groupe. S’ils pouvaient accueillir huit personnes par groupe au début du mois de mai, la capacité d’accueil augmente au fur et à mesure que le déconfinement progresse. Pour la séance du 11 juin, 25 personnes se sont inscrites.

Également, plus d’une vingtaine de personnes ont participé aux cours en ligne chaque semaine. Ces cours ont lieu tous les lundis soir.

«On a plusieurs personnes qui sont sur une liste d’attente actuellement. Il y a un intérêt pour la bachata», se réjouit Julie Girard.

Plusieurs ajustements nécessaires

Tous les cours de bachata offerts par TIPICA ne se ressemblent pas. En effet, une chorégraphie différente est montrée aux participants.

«Ce qu’il faut comprendre, c’est que la Bachata n’est pas une chorégraphie, mais une danse qu’on fait en couple. Avec la pandémie, on s’est adapté en montrant des pas qu’on apprend à faire aux couples normalement, mais qu’on fait apprendre à un participant seul. Comme ça, quand on pourra revenir à des danses en couple, les élèves vont pouvoir appliquer les pas qu’ils ont appris tout seuls en dansant avec un ou une partenaire», mentionne Steven Rajarison.  

Selon Julie Girard, les gens venant à leurs cours sont très heureux lorsque la séance est terminée. Ce moment à l’extérieur leur aura permis de voir d’autres personnes en vrai et non derrière un écran.

Les cours de bachata de TIPICA seront offerts au parc Villeray jusqu’au mois d’août prochain.

Articles similaires