Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension

Une opération sac à dos pour les familles victimes de violences

De gauche à droite : Louis-David Morasse, Claudette Dion, Sylvette Pilette, Cindy Massi et Maria Cerado Photo: Caroline Lefer-Palos/Métro Média

Opération sac à dos revient cette année afin d’aider plus de 7000 enfants du grand Montréal. Parmi eux, des enfants dont les mères ont été victimes de violences.

L’opération Sac à dos du Regroupement Partage revient pour une 13e édition cette année. Elle se déroulera du 16 au 20 août dans une vingtaine de quartiers de Montréal et de la Rive-Sud. Cette opération vise à distribuer des fournitures scolaires aux enfants et de la nourriture pour leurs familles.

Plus de 7000 enfants et leurs familles se sont inscrits cette année, ce qui représente 22 000 personnes. En comparaison, à la rentrée 2019, ils étaient 6000 bénéficiaires.

Au vu de l’augmentation de la violence faite aux femmes durant les confinements, l’organisme a décidé de s’associer avec la Table de concertation en violence conjugale de Montréal et le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale.

«Je pense que les enfants ne doivent pas être pris en otage par les difficultés de leurs parents ou de la pandémie.»

Claudette Dion, directrice de la fondation Maman Dion 

«Avec la pandémie, il y a eu beaucoup de violence conjugale et beaucoup de détresse. Ces femmes qui partent de chez elle partent rapidement en centre d’hébergement. Elles partent avec une petite valise, sans prendre le matériel scolaire. Nous ne sommes pas des spécialistes en violence conjugale, mais on est capables d’offrir une rentrée scolaire à ces enfants» fait valoir Sylvie Rochette, cofondatrice de Regroupement partage.

Une aide essentielle pour les familles monoparentales

Pour Maria Cerrado, mère monoparentale de quatre enfants, cette aide est «la meilleure chose» qu’elle peut avoir à Saint-Michel. «Pour moi, la rentrée scolaire n’a jamais été facile entre les fournitures scolaires, les collations, et les dîners. C’est un poids en moins d’avoir une bonne épicerie et un sac à dos pleins de fournitures scolaires, ça nous aide tellement», commente Mme Cerrado qui travaille dans un centre communautaire.

«Parfois on ne dort pas en pensant à nos enfants, pour nous c’est un allègement de les savoir aller à l’école avec de la nourriture» ajoute-t-elle.

Chez Ramata, mère monoparentale de deux enfants, la distribution des sacs à dos est une fête. «Chaque année, j’attends la date vivement. À chaque fois, Ryan est tout content, il se précipite pour tout déballer et colorier avec ses nouveaux crayons» s’amuse-t-elle.

La fondation Maman Dion prête main forte à l’opération Sac à dos

Avec les productions mondiales au ralenti, Regroupement partage a failli manquer de matériel scolaire. Alors même que leurs besoins sont grandissants. En plus des dons de matériel de la compagnie Hamster, la fondation Maman Dion a offert 25 000 produits pour l’opération Sac à dos.

«Quand j’ai vu la demande de Sylvie Rochette, je me suis dit c’est pas possible. […] On a la même mission. L’idée c’est de s’entraider» commente Claudette Dion, directrice de la fondation Maman Dion. Une mission qui lui tient particulièrement à cœur. «On les entend au téléphone. Quand un enfant appelle lui-même pour nous dire, ma mère pleure toujours parce qu’elle ne sait comment nous envoyer à l’école cette année. Et nous demande: pouvez-vous nous aider Maman Dion?», témoigne Mme Dion.

Collecte de fonds

Pour une deuxième année, en raison de la pandémie, la collecte de fonds qui est normalement publique dans les lieux passants de Montréal aura lieu uniquement en ligne à operationsacados.ca, ou par téléphone au 514 383-2460.

Articles récents du même sujet